" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mardi 14 janvier 2020

Armel Job : " Helena Vannek "





Nous sommes à la fin des années ’30 dans la campagne flamande. La mère est décédée déjà depuis un petit temps, le père est marchand de chevaux. Mieke, l’aînée, est plutôt dominatrice, volontiers moqueuse, Helena est devenue institutrice (c’est elle qui est la narratrice du moins dans la première partie) et Tobie toujours étudiant, aide son père. Un jour, débarque un jeune homme nommé Guido (on dit qu’il est responsable de son petit frère, noyé sous dans une famille de meunier).
Une histoire d’amour, certes, mais une quantité d’incroyables paramètres va en apporter le piment. Un de premiers romans d’Armel Job remarquable (et c’est le moins qu’on puisse dire) comme tous les autres.

Extraits :

* Y a-t-il rien de plus insultant pour une femme que de passer pour gentille ? J’aurais mieux aimé qu’on me traite de putain plutôt que de me voir affublée de ce compliment à vomir.

* Une vie, en effet, est prodigieusement longue pour ce que nous en avons à faire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire