" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

samedi 11 mai 2019

Récital du chanteur lyrique Jules Bastin





Jules Bastin, né le 18 août 1933 au hameau de Pont dans l'ancienne commune de Bellevaux-Ligneuville, aujourd'hui rattachée à Malmedy, et décédé le 2 décembre 1996 à Waterloo, est un chanteur lyrique belge.
Au sortir de ses études secondaires, Jules Bastin est remarqué par Frédéric Anspach, lors d'un concert auquel il participe avec une chorale et devient son élève, et étudie au Conservatoire de Bruxelles, où il travaille sa voix, dont la tessiture est celle d'une basse. Il fait ses débuts en 1960 au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles. Grand admirateur de Paul Robeson, titulaire d'un premier prix des concours de Munich et de Bois-le-Duc, il a tout d'abord été reconnu à Londres, en chantant sous la baguette du chef d'orchestre Colin Davis et grâce aux enregistrements de partitions d'Hector Berlioz, qu'il a réalisés.
Il est inhumé à Stavelot.

Retrouvons-le dans quelques airs bien connus du folklore wallon.

- Dju vôreus bin hanter :
- Li p’tit banc :
- Léyiz’m plorer :
- Adeste fideles :
- Bondjou wèzenne :
- Minuit, Chrétiens :
- Do timps passé :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire