" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

jeudi 30 mai 2019

Programmes de la NVA et du Vlaams Belang




Programme et positionnement politique de la NVA ( Nieuw-Vlaamse Allientie)

En ce qui concerne le point de vue communautaire, la revendication principale de la N-VA est l’indépendance de la Flandre, dans le cadre de l’Union européenne. Selon le parti, la Belgique est formée de deux démocraties, et ses institutions ne se sont pas adaptées à cet état de fait. La solution viendrait selon la N-VA d'une autonomie maximale pour les deux communautés.
La communication de la N-VA a cependant évolué de manière à ne plus être associée à l’extrême droite et à constituer un parti de gouvernement. Le parti ne soutient plus le séparatisme mais un « confédéralisme » qui impliquerait pourtant un séparatisme de fait : il prévoit la suppression des institutions démocratiques belges (chambre des représentants, sénat, etc.) et la création de deux États souverains qui se partageraient Bruxelles et organiseraient simplement une conférence diplomatique mensuelle consacrée à la cogestion de certains dossiers. Cette nouvelle communication est parfois contestée à l'intérieur de la N-VA.
Sur le plan économique, la N-VA est un parti de droite libérale. Au nom de l'assainissement des finances publiques, la N-VA soutient que tout ce qui est encore fédéral (géré par l’État central) doit « devenir la propriété de la Flandre et de la Wallonie » ou être supprimé.


Programme et positionnement politique du Vlaams Belang (Intérêts Flamands)

- La plupart des observateurs politiques situent le Vlaams Belang à l'extrême droite.
-À ses débuts, le Vlaams Blok « se revendique d'un nationalisme ethnique devant aboutir à une Europe des régions ethniques où les droits de l'individu doivent être « assujettis à la primauté de l’ensemble organique ».
- Le but premier du Vlaams Belang est la création d'un État flamand, grâce à une « sécession pacifique » avec la Belgique.
- Dans son nouveau programme, le parti appelle à l'expulsion des immigrés qui « rejettent, nient ou combattent la culture flamande ainsi que certaines valeurs européennes, notamment la liberté d'expression et l'égalité entre hommes et femmes », ce qui lui vaut d'être parfois considéré comme xénophobe et islamophobe.
- Le parti voudrait appliquer une politique de tolérance zéro afin de sécuriser les villes flamandes. Le parti s'oppose aussi à la libéralisation des drogues.
- Alors que le Vlaams Blok était plus porté sur l'économie mixte, le Vlaams Belang s'oriente plutôt vers le néolibéralisme.
- Le programme comprend également la réintroduction de la peine de mort, la possibilité d’une castration chimique, un plaidoyer contre l’avortement et l’euthanasie, une sécurité sociale liée à la performance au travail, la limitation des allocations de chômage à deux ans, la fin des syndicats, une moindre coopération entre les Etats membres européens et un assouplissement de la loi sur les armes.

                                                               Sources : Wikipédia

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire