" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

jeudi 5 décembre 2019

Les bienfaits du volontariat




Selon une enquête récente de la M.C. (mutualité chrétienne) le volontariat à un impact bénéfique sur la santé.
Sentiment d’être en bonne santé, épanouissement, confiance en soi, impression d’être soutenu et intégré dans la société … mais aussi consultations moins fréquentes des médecins, moindre consommation de médicaments.
« Le volontariat permet de rompre l’isolement, de créer des liens sociaux, de se rendre utile aux autres, de mettre en œuvre des convictions. La personne se sent valorisée. Elle peut également compter sur le soutien du réseau auquel elle appartient. Cela participe d’être en bonne santé. »

mercredi 4 décembre 2019

Liège en 1896





                                           " Le Drapeau Belge ", place St-Lambert en 1896


                                            Le premier cinéma à Liège en 1896



- « La Meuse », jeudi 2 janvier 1896
A la Une : la mort de M. Frère-Orban



- « La Meuse », mercredi 15 janvier 1896
Réclame pour l’hôtel de la Couronne



- Jeudi 26 mars 1896
Réclame pour la maison « Au corset gracieux »

- Mardi 14 avril 1896
Les poèmes qu’a écrits Emile Gérard contre l’alcoolisme seront distribués dans toutes les écoles d’adultes



- Samedi 26 août 1896
Réclame des tonneaux sur roues chez Marneffe, place St-Lambert, 26




- Mercredi 24 juin 1896
Marcachou est mort





- Jeudi 2 juillet 1896
Première exhibition du cinématographe à Liége



- Samedi 11 juillet 1896
Tout, vous saurez tout sur le « troisième sexe »




- Vendredi 7 août 1896
L’Ancien Liége. Bientôt il ne restera plus rien de l’ancienne place aux Chevaux




- Mercredi 19 août 1896
En chasse ! Vive la chasse !







- Samedi 29 août 1896
Aux Thermes Liégeois : Blondin, le héros du Niagara




- Mardi 8 septembre 1896
Où trouver les Grands Vins de Champagne à Liége ?



- Mardi 22 septembre 1896
Le 12 è centenaire de Saint-Lambert

- Mardi 6 octobre 1896
C’est aujourd’hui que l’électricité va remplacer sur la plupart de nos tramways la traction animale



- Mercredi 7 octobre 1896
Nos tramways électriques




- Jeudi 8 octobre 1896
Au Drapeau Belge place Saint-Lambert




- Vendredi 9 octobre 1896
Le cinématographe au champ de foire



- Lundi 30 novembre 1896
Plus de péage sur le pont de Tilff à partir du 1 er janvier 1897



- Mardi 8 décembre 1896
La ville sous la boue



Et particulièrement au quartier Sainte-Marguerite :



- « La Meuse », mercredi 25 mars 1896
 Le cours de Vélocipédie au vélodrome de Fontainebleau



- « La Meuse », mercredi 1 er avril 1896
La rue Publémont compte déjà 14 habitations sous toit



- « La Meuse », vendredi 10 avril 1896
Les drames de l’alcool. Ici au café du n° 26 rue Agimont



- Mardi 2 juin 1896
La grande tombola organisée au profit de l’agrandissement de la crèche de l’Ouest est accueillie on ne peut plus favorablement



- Jeudi 11 juin 1896
Accident à la houillère Sainte-Marguerite. Un ouvrier y a laissé la vie



- Vendredi 12 juin 1896
Les craintes du public et des habitants à propos de l’éboulement à la houillère




- Mardi 14 juillet 1896
La fête à Sainte-Marguerite se place cette année sous le signe de la patate. On va bien s’amuser …



- Lundi 23 novembre 1896
En état d’ivresse, il menace les passants de sa canne épée

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


En bonus
La première exhibition du cinématographe à Liège  :

https://catinus.blogspot.com/2019/11/la-premiere-exhibition-du.html

Merci au journal «  La Meuse » !
Merci à la bibliothèque de l’Université de Liège !

mardi 3 décembre 2019

Décembre 2019 en vrac


                                          Pissodrome


                                          ... après le meeting d'hier soir

                                             
                                               ... c'est ce qui s'appelle une belle mort


Jules Bastin, Raymond Micha - "Li p'tit banc" (Mélodie wallonne)



Adon vochâl "Li ptit banc" d'Emile Wiket..
(Donc voici "Le petit banc").


Tot près dè vî pont, i n a-st on ptit banc
(Tout près du vieux pont, il y a un petit banc
Wice ki dj' a sovint miné m' binamêye,
(Où j'ai souvent emmené ma bien-aimée
On banc come in ôte, wice ki les galants
(Un banc comme un autre où les amoureux
Minèt leû mon-keûr cwand l' nute est toumêye...
(emmènent l'élue de leur cœur quand la nuit est tombée.
Ah ! s' ti poléves dire tot çou k' t' as vèyou
(Ah, si tu pouvais dire tout ce que tu as vu
Dispôy ki t' es la, pitit banc k' on-z inme !
(Depuis que tu es là, petit banc qu'on aime !
Ah ! s' ti poléves dire tot çou k' t' as-st oyou,
(Ah si tu pouvais dire tout ce que tu as entendu
Des boûdes, des sièrmints... et tofêr les minmes !
(Des sottises, des promesses…et souvent les mêmes.
___
Ti rapinses tu co di l' osté passé ?
(Te souviens-tu encore de l'été passé)
Nos t' vinîs vèyî deus feyes li saminne.
(Nous venions te voir deux fois par semaine)
Binamé ptit banc, louke, rin k' d' î tûzer,
(Cher petit banc, regarde, rien que d'y penser)
Dji sin k' dji fruzihe, et dji rveû Madlinne.
(Je me sens frémir, et je revois Madeleine)
Awè, djel riveû, et c' est la m' måleûr
(Oui, je la revois, et c'est bien là mon malheur)
N' è pôrè-dj' don måy aswadjî m' pinsêye ?
(Ne pourrais-je donc jamais soulager mon esprit ?)
Sovnance ki m' fêt må, ca por mi l' boneûr
(Souvenir qui meurtrit, car pour moi, le bonheur)
N' est pus k' on bê sondje, ine douce djôye passêye.
(N'est plus qu'un beau rêve, une douce joie passée).
___
Mins pocwè fåt i, la k' on-z a vint ans,
(Mais pourquoi faut-il, quand on a vingt ans),
Ki l' coûr si lèye prinde a ene clére riyotreye ?
(Que le cœur se laisse prendre dans de semblables badineries)
Et kimint s' fêt i, pôves sots ki ns estans,
(Et comment se fait-il, pauvres fous que nous sommes)
K' nos n' nos dotanse nin k' l' amour n' est k' trompreye ?
(Que nous ne nous doutions pas que l'amour n'est que tromperie ?)
__
Tot près dè vî pont, i n a-st on ptit banc
(Tout près du vieux pont, il y a un petit banc)
Wice ki dj' a sovint miné m' binamêye,
(Où j'ai souvent emmené ma bien-aimée)
On banc come in ôte wice ki les galants
(Un banc comme un autre où les amoureux)
Båhèt leû mon-keûr cwand l' nute est toumêye...
(Embrassent l'élue de leur cœur quand la nuit est tombée).

                                                                        Traduction : José Thomsin 

Di Dju d'la Moûse à Naniot







Le 2 avril 1928, le Conseil communal de la Ville de Liège vote, par 35 voix pour et 2 abstentions, la démolition de la rue Derrière-les-Potiers, la rue Neuve, la rue de la Possédée, la rue et le quai de l’Ourthe, la quasi-totalité de la rue Rouleau et de la rue Porte Grumsel, une partie de la rue Petite-Bêche, sans compter les cours, les trôs, les placettes, les impasses.
Nous sommes dans la fièvre de l’exposition de 1930 et il faut assainir. Imaginons l’émoi des habitants. On assassinait en condamnant plus de 120 maisons, 203 ménages, 578 personnes. Félix Depresseux, l’échevin des Travaux publics, avait évoqué à la tribune « des logements infects qui sont une honte pour la Ville ». Il ajoutait «  qu’il a été décidé que l’on édifierait dans le quartier Naniot (situé entre les quartiers Sainte-Marguerite et Sainte-Walburge) des maisons pour ces familles que nous allons expulser ». Il s’agissait bien d’une déportation, ce que la presse traduisait par « une caravane vers l’Ouest. »
Et ce qui fut dit fut fait.
Source : Jean-Denis Boussart : « Histoire d’Outremeuse et de Saint-Pholien » édition Noir Dessin Production.





En 1929, Nicola Trokart écrivit une comédie en wallon de deux actes  intitulée « Di Dju d’là Moûse à Naniot »  racontant cet exil. « D’un sujet d’apparence fragile, l’exode des habitants d’Outre-Meuse vers les hauteurs de Naniot, M. Trokart  fait une pièce solide, construite des meilleurs matériaux » dit à l’époque la «  Gazette de Liège ».

lundi 2 décembre 2019

Ephémérides liégeoises du mois de décembre présentées par Benoit Rasir





02/12/1910

Une pétition de 160.000 signatures est envoyée à la Chambre des Représentants. Elle demande la reconnaissance officielle de la religion antoiniste.



05/12

C’est ce soir que l’on préparera la visite du grand saint. On veillera à ne pas oublier la carotte pour l’âne et le pèket pour Saint Nicolas.
N’oubliez pas de chanter comme on le faisait déjà au début du XX siècle:

Oh grand Saint Nicolas, patron des écoliers
Apportez-moi des prunes dans mes petits souliers,
Je serai bien sage comme un petit mouton…


06/12/2016

Mort à Liège de Jacky Morael, ministre d’Etat. Membre influent du mouvement écologiste, c’est lui qui fit sortir son parti de la confidentialité et le mena jusqu’au pouvoir fédéral.




07/12/1989

Poète, romancier, critique, journaliste, Jean-Claude Bologne reçoit le Prix Rossel pour son roman « La faute des femmes ».
La pensée du jour signée J_C. Bologne: « J'appelle mysticisme une expérience de mise en contact direct et inopiné avec une réalité qui dépasse nos perceptions habituelles; et qu'on peut ressentir tour à tour comme étant le vide ou l’infini. »



 13/12/2011

Place Saint Lambert, Nordine Amrani, muni de grenades et d’un fusil d’assaut, tue 5 personnes et en blesse 125 autres.


15/12/1881

Mort de Guillaume Blonden, ingénieur-directeur des travaux publics de la ville de Liège. Il est préoccupé par le grand nombre de maisons resserrées et en ruine « où l’on voit souvent réunis et confondus dans un espace étroit, sans distinction d’âge ni de sexe, tous les membres d’une famille ». C’est pourquoi, en l’espace de 50 ans, de 1830 à 1880, il va ouvrir 139 nouvelles rues, en élargir ou rectifier 63 autres et ajouter 4 ponts sur la Meuse qui n’en comptait qu’un seul (Pont des Arches) en 1830.




15/12/2006

Mort de Jean Van Lierde.
Ouvrier dès l’âge de 15 ans, résistant pendant la guerre, dirigeant de la JOC (Jeunesse Ouvrière Chrétienne), il refuse en 1949 la conscription devenant l’un des premiers objecteurs de conscience. Emprisonné à Saint-Léonard, il verra sa peine commuée en travail forcé par 1035 mètres de fond à la mine de charbon de Bois du Cazier.


                     Saint Hubert offre ses services à Pépin d'Herstal. (dit Pépin le Gros)
                            Enluminure de Loyset Liédetxve siècle.

16/12/714

Mort à Jupille de Pépin le Gros, maire du palais des rois de France, petit-fils de Saint Arnould. Un descendant du patron des brasseurs à Jupille,  quoi de plus naturel?


 17/12/1934

Gros titre dans la presse: Danse est condamné à mort.
Il n’est pas net l’antiquaire et libraire Hyacinthe Danse. Un père alcoolique, une mère morphinomane, une prostituée pour maîtresse et des pulsions partagées entre la mystique et la luxure.
Une seule issue pour lui: l’assassinat de sa mère, de sa maîtresse et d’un père jésuite.
Simenon qui a connu et fréquenté les protagonistes en tire un roman « Les trois crimes de mes amis ».



18/12/1979

Inauguration de la prison de Lantin qu’un journal local présentera en ces termes: « cellules avec radio, eau chaude et froide et vue sur la campagne dans la prison ‘trois étoiles’ ».



 21/12/2010

Création de la coopérative à finalité sociale « Vin de Liège ».
Liège et le vin, c’est un mariage qui dure depuis plusieurs siècles mais, il faut bien l’avouer, ces dernières années, la culture  en avait été abandonnée; la faute aux conditions climatiques et aux importations étrangères. Bienvenue aux vins joliment nommés « L’Insoumise », « Les Notes Blanches », « ô de craie » et autres « Les Agapes ».

 22/12/1977

Mort de Joseph Moutschen. C’est à ce brillant architecte jupillois que nous devons entre autres constructions:
le siège du journal « La Wallonie »,
le pont-barrage de Monsin,
les instituts de mécanique et de génie civil du Val-Benoît,
le mémorial Albert I  à l’entrée du canal,
l’aérogare 58 de Zaventem…



 25//12

On-z-a tant brêt Noyé           On a tant crié Noël
K’èst’arrivé                             Qu’il est arrivé.

Huîtres et champagne, peut-être,
Boukètes, à coup sûr.
Djoyeûs Noyé à turtos.

26/12/1812
Arrêté du maire De Bailly interdisant de patiner sur la Meuse  là où elle n’est pas guéable.


                                                       Robertson

27/12/1786

Jean-Pierre Blanchard, célèbre aéronaute français, est l’auteur de la première ascension en ballon jamais réalisée à Liège. Il précède de 17 ans l’envol d’un enfant du pays, Etienne-Gaspard Robert, qui, sous le nom de Robertson, se fera connaître en tant qu’inventeur d’automates, aéronaute et parachutiste avant l’heure.

 29/12/1973

Mort à 80 ans du liégeois Joseph Mignolet, sénateur rexiste et chef de Rex-liège jusqu’en 1943. En 1946, il se verra privé de ses droits civiques pour cause de collaboration avec l’ennemi.


                                                                  Ephémérides récoltées par Benoit Rasir