" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

dimanche 29 juillet 2018

Deux souvenirs de Gouvy




Deux souvenirs.

Le premier, en lisant une «  Dictée » de Georges Simenon, il m’est revenu un vieux-vieux souvenir qui date des années ’50 ( hommage bien entendu encore plus ancré avant cette période). Le vendredi-saint, certains magasins (dont celui de mes parents, au 11 rue de la gare) fermaient pendant une heure de 15 h à 16h, heure présumée de la mort du Christ.

Le second est celui-ci. Savez-vous que la fête de la Framboise 1993 a failli ne pas exister. J’esplique. Le 31 juillet 1993, le roi Baudoin décède d’une crise cardiaque. Or le premier week-end d’août avait lieu la Fête de la Framboise. Direct, levée de bouclier d’une partie de la population, principalement les anciens combattants, qui demande l’annulation des festivités. J’étais alors secrétaire du comité des commerçants (ACCG) qui chapeautait cette activité festive. Pour faire court, nous (les commerçants) avons tenu bon et la fête fut maintenue. Pour ma part, j’ai eu des « mots » avec Mr André (qu’il me pardonne), président des anciens combattants, Lucien Bourgraff ( mon cousin, Lucien, pardonne-moi ! ), Mr Quiriny (l’ex-instituteur de Cherain , qu’il me pardonne) et je me suis brouillé définitivement avec Raoul Slypsteen qui était une homme super, de très agréable compagnie (et je le regrette encore maintenant amèrement, qu’il me pardonne). Cela date tout juste de 25 ans.

Salut et merci à la présidente de l’Association des commerçants de la commune de Gouvy, madame Lina Jamotton !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire