" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

samedi 28 juillet 2018

Christian Jamart : " Le crime du château de Logne "





Les vestiges du château de Logne se situent entre Ferrières et Bomal. Dans notre histoire, là s’élève un hôtel où tout le monde se connait, y compris les clients. Dès les premières pages, nous faisons leur connaissance, ce qui nous aidera pour la suite. Alors que le commissaire Ange Leverrou s’installe pour une villégiature bien méritée ( il déprime un peu), une sinistre nouvelle tombe : Valère Lampion , joli cœur et spéléologue, vient d’être trouvé mort. Aidé par la police du coin, Leverrou ne peut s’empêcher de fourrer son nez dans l’enquête. Et c’est parti …

Un bon p’tit polar qui ne manque pas peps et d’humour. Pour preuve, ce qui suit :

Extraits :


-  Françoise Locatelli avait le mont de Vénus facile d’accès et « Monsieur l’Amour » en avait certainement profité.

-  De toute façon, au bout du chemin, la mort nous attend tous et, à mesure que passent les jours, l’échéance se rapproche. Entre nous, je n’appartiens pas à ce genre de femmes qui vieillissent dans la sérénité. Moi, j’ai besoin qu’on m’aime, qu’on me regarde, qu’on m’admire …Est-ce mal ?

- Elle resta un moment interdite. Etait-il possible qu’un homme si séduisant fût flic ? Après tout, pourquoi pas ? Et elle y alla d’une œillade à faire bondir un paralytique.

-  Elle remuait sous les draps de lit et on constatait, à ses mouvements de jambes, qu’elle ne souffrait d’aucune « déficience moteur », comme disent les médecins.

- Ce grand diable, d’allure athlétique, n’en gardait pas moins une faiblesse pour un type de femmes précis : les rousses aux yeux verts, une « denrée rare dont la sensualité est nettement plus affûtée », certifiait-il, en fervent disciple d’Eros.

- Tu es un grand spéléologue, Maxime ! vociféra Leverrou, d’une voix si forte que la lune ne eut la chair de poule.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire