" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

vendredi 18 mai 2018

Hitonari Tsuji : " Dahlia "




Dalhia, un jeune homme invité par une mère japonaise, s’installe dans la famille. La fille, les deux garçons de cette même famille adore le nouveau venu ; seul le père reste perplexe … (on le serait pour moins).

Un roman étrange, très nippon. Faut dire que « ces gens-là » sont très particuliers quand même …

Extrait :

- Devant moi se dressaient des antennes gélatineuses. L’une d’elles pénétra non anus. Mon rectum et mon côlon se dilataient et se resserraient. L’une saisit mon pénis, l’enveloppa, le pressa, le libéra, le contracta et l’étira. Une ventouse aspira ma chair flasque et la frotta comme pour la lécher et la malmena. Une langue de silicone força mes lèvres, s’enfonça dans les voies digestives, serpenta jusqu’à mon estomac. Je ne pouvais rien faire d’autre que d’écarter les yeux et de continuer à garder dans la bouche la racine de cette antenne. En d’autres termes, il y avait quelque chose que je comprenais enfin alors que j’avais perdu ce qui s’appelle « moi ».

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire