" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

jeudi 3 mai 2018

Bourgmestre de Liège, une fonction à haut risque





                                           Les marches de la Violette ( hôtel de ville de Liège)

Du temps des Princes-Evêques de Bavière, l’époque était dangereuse pour les bourgmestres, défenseurs des libertés populaires : Beeckman est empoisonné en 1631, Sébastien Laruelle  est assassiné en 1637 , Jacques Hennet est tué lors d’un combat en 1644, Barthélemy Rolans exécuté en 1649, quant à Pierre de Bex (1651), Macors (1684) et Renardi (1684), ils passèrent sur l’échafaud. C’est plus calme maintenant, n’est-ce pas messieurs de la Violette ?



Rue Beeckman ( de la rue Darchis à la rue du Jardin-Botanique).
 Guillaume Beeckman fut bourgmestre de Liège une demi-douzaine de fois en 1608 et 1630. Pendant longtemps, deux bourgmestres étaient élus pour un mandat annuel. Erudit, brillant orateur, Beeckman accomplit de nombreuses missions diplomatiques et se trouva à la tête des Grignoux hostiles à l’autorité du Prince-Evêque. Il mourut en 1631, sans doute empoisonné.





                                            Sébastien Laruelle

Rue Laruelle, Sébastien ( de la rue de la Casquette à la place Xavier-Neujean.
Sébastien Laruelle (1591-1637) fut bourgmestre de Liège ; chef du parti populaire des Grignoux, il fut assassiné lors d’un banquet-guet-apens, organisé par le comte de Warfusée, place Saint-Jean à Liège.



Rue Hennet ( de la rue Regnier-Poncelet à Jonruelle)
Jacques Hennet fut bourgmestre de Liège à l’époque des princes de Bavière



Ruelle Rolans (de la rue Regnier-Poncelet à Jonruelle).
Cette ruelle, interdite aux obèses, est dédiée à Vincent de Bueren (voir les fameux 600 degrés). Barthélemy Roland (ou Rolans dit Bartels) , bourgmestre de Liège , fut exécuté sur ordre du Prince-Evêque Ferdinand de Bavière.


                                   La plaque " rue de Bex " se situe juste au-dessus de l'entrée de la friterie du Perron à l'angle des rues de Bex et de la Grande Tour, soit juste à côté de l'Hôtel de Ville



Rue de Bex (de la place du marché à la place Saint-Lambert).
Bien que touchée par les travaux de rénovation de la place Saint-Lambert, la rue de Bex échappa au carnage. Pierre de Bex (1594-1651) fut un Grignoux notoire. Il fut décapité parce qu’il s’opposait au Prince-Evêque Maximilien.

   
                            La plaque de l'impasse Macors n'est plus visible pour le moment
                               Voici le bas de la rue Pied-du-Thier-à Liège

Impasse Macors (aboutit au début de la rue Pied-du-Thier-à-Liège).
Cette impasse longe le chemin de fer reliant Liège à Herstal. Elle se prolonge par un sentier qui rejoint la rue du Baneux.
Henri Pompée de Macors fut bourgmestre de Liège. Il fut exécuté sur ordre du prince-Evêque Maximilien le 9 octobre 1684.



- Rue Renardi (de la rue Jolivet à la rue Haut-Pavé au Thier à Liège).
Bourgmestre de Liège, il fut exécuté le 9 octobre 1684

Note : Au 17 è siècle, Liège connut une période de troubles où deux camps politiques liégeois, les Chiroux et les Grignoux s’affrontèrent  violemment pour le pouvoir. Les Chiroux étaient des aristocrates tendant du côté du Prince-Evêque et du Saint-Empire germanique tandis que les Grignoux étaient un parti de petits bourgeois et de gens du peuple plutôt favorable à la France.

Source : « Rues de Liège » - Collectif

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire