" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

jeudi 19 avril 2018

Liège en 1871, témoin du conflit franco-prussien





Boulevard de la Sauvenière en 1871
Remarquez les rails du " chemin de fer américain "




                                           " Le Rasoir " journal satirique en 1871




- « La Meuse », dimanche 19 mars 1871
Napoléon III passera aujourd’hui dimanche à 10h45 du soir à la gare des Guillemins. Le train ne s’arrêtera pas. L’ex-Empereur va s’embarquer à Ostende
(plus tard) : En fait, l’Empereur se trouvait dans la diligence du Comte de Flandres



- « La Meuse », mardi 21 mars 1871
Décidément, les journalistes n’auront pas de repos …

-« La Meuse », jeudi 30 mars 1871
A partir d’aujourd’hui, tous les soirs à partir de 7 heures, le Père Félix donnera à l’église Saint-Paul une suite d’instructions destinées aux hommes. Les dames cependant ne sont pas exclues de ces réunions. Seulement, la grande nef du milieu de la cathédrale est réservée aux messieurs

- « La Meuse », 4 avril 1871
Il est passé hier en notre ville une centaine de personnes appartenant à des familles allemandes et qui se sont empressées de quitter Paris à cause des derniers événements. La nuit dernière, 11 prisonniers français, venant de Stettin, sont arrivés en notre ville et sont allés demander l’hospitalité au poste de permanence de police à l’Hôtel de Ville, ce qui leur a été accordé.

- Samedi 16 avril 1871
Nous avons une excellente nouvelle à annoncer aux amis des études historiques liégeoises ainsi qu’aux lettres wallonnes. M. Ulysse Capitaine a légué à la ville de Liège sa bibliothèque et ses collections. (…) Ulysse Capitaine est mort à Rome le 31 mars dernier. Sa dépouille mortelle a été ramenée il y a quelques jours et ses funérailles ont eu lieu ce 18 avril.

- Mercredi 10 mai 1871
Liége en se réveillant ce matin a appris qu’un incendie venait de détruire une grande partie de la gare des Guillemins (…) On vient de nous dire qu’on attribue à une fuite de gaz la cause de ce sinistre

- Lundi 5 juin 1871
Samedi vers minuit, 300 soldats français venant de la Prusse sont arrivés en notre ville. Ils sont partis hier matin pour regagner leur patrie

- Jeudi 15 juin 1871
Les travaux pour l’établissement du chemin de fer américain en notre ville vont commencer. La mise en circulation de ce chemin de fer américain sera livrée vers la fin de septembre prochain



- Mardi 20 juin 1871
De nombreux soldats prisonniers français ont logé sur les boulevards

- Mardi 25 juillet 1871
Hier, un énorme train, venant d’Allemagne et se dirigeant vers la France, est entré en gare des Guillemins. Ce train se composait de 33 voitures et contenait 267 malheureux soldats français assez sérieusement blessés

- Mercredi 20 septembre 1871
La bibliothèque populaire compte aujourd’hui 6.511 ouvrages. 9 .217 lecteurs ont emprunté des ouvrages durant la période 1870-71

- Lundi 30 octobre 1871
Dix-huit vigoureux chevaux trainaient hier, vers la station des Guillemins, une magnifique locomotive du poids de 60.000 kilogrammes sortant des ateliers de St-Léonard


                                             Cliquez pour mieux voir !

- Samedi 11 novembre 1871
Maisons recommandées à Liége




- Vendredi 24 novembre 1871
Les voitures du chemin de fer américain ont fait aujourd’hui pour la première fois leur apparition dans l’intérieur de notre ville. Tout le monde a admiré les formes élégantes et légères de cette nouvelle traction chevaline

- Lundi 18 décembre 1871
Premier accident mortel provoqué par le chemin de fer américain. Au boulevard d’Avroy à la hauteur des Augustins, M. Melotte glissa sur la neige et tomba sur la voie. Au même instant arrivait l’omnibus du chemin de fer. Les chevaux empêchèrent le conducteur de voir. Un des amis de M. Mélotte présent cria d’arrêter. Le conducteur serra le frein mais c’était trop tard. M. Mélotte roula sous la voiture d’où on le retira le crâne fracassé, il avait cessé de vivre.

- Mercredi 27 décembre 1871
Combats de coqs. On sait que les combats livrés par des animaux, y compris les coqs, sont maintenant défendus par notre Code Pénal. (…) On nous a assuré que de semblables infractions aux lois ont été signalées et qu’elles devraient se renouveler.



Et tout particulièrement au quartier Sainte-Marguerite :


- « La Meuse », samedi 4 février 1871
Atelier photographique Walter Damry, Mont-St-Martin, 27



- « La Meuse » vendredi 31 mars 1871
Assassinat et suicide rue Hocheporte

- « La Meuse », lundi 24 avril 1871
La petite vérole fait encore de grands ravages dans notre population ouvrière. On nous assure que la famille Sch… du faubourg Ste-Marguerite vient de perdre en quelques jours six personnes, victimes de l’épidémie régnante.



- Jeudi 25 mai 1871
Le chemin de fer intérieur. Le tunnel qui passe sous le mont St-Martin à partir de la rue Table de Pierre a déjà occasionné de jolis dégâts aux habitations de ces rues



- Jeudi 29 juin 1871
Grand bal à l’établissement de Fontainebleau



- Samedi 15 juillet 1871
A l’occasion de la fête de Ste-Marguerite, grands bals




- Samedi 23 décembre 1871
Au Bon Marché - Delhaize Frères, rue St-Séverin, 27

Merci au journal «  La Meuse » !
Merci à la bibliothèque Ulysse Capitaine, en Féronstrée à Liège !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire