" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

dimanche 8 avril 2018

Honoré de Balzac : " Le curé de Tours "




L’abbé Birotteau apprend qu’il sera sans doute bientôt nommé chanoine, ce qui lui ravit le cœur. Comme un bonne nouvelle ne vient jamais seule, mademoiselle Gamard lui propose de lui louer l’appartement de l’abbé Chapeloud qui vient de décéder. Un appartement que l’abbé Birotteau convoite depuis longtemps (notez que la convoitise est un péché mais véniel seulement). La première année, tout se passe bien mais dès la seconde, Melle Gamard prend notre bon curé en grippe (entre autre parce qu’il préfère aller jouer aux cartes chez madame Salomon). C’est alors la longue descente, si pas aux enfers, du moins au sépulcre de notre bon, naïf et faible Birotteau.

Du bon Balzac avec tout ce qu’il faut !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire