" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

vendredi 16 mars 2018

Nous sommes en 2018. Pourquoi Jésus donne le tempo




Nous sommes en 5779 selon le calendrier hébraïque qui prend le point de départ la Genèse datée en l’an 3761 avant notre ère. A moins que nous ne traversions à peine l’an 1440 ? Pour les musulmans, l’Hégire, soit la fuite du prophète Mahomet à Médine en 622, marque  en effet l’origine des temps.
Au VI è siècle, Denys le Petit détermine que le Christ serait né en l’an 753 de la fondation de Rome. Calculs erronés car il se serait trompé de 4 à 6 années.
L’empire romain s’était effondré. Se référer à la création de Rome n’avait plus beaucoup de sens. A l’époque, qui maîtrisait le savoir, les sciences et les écritures ? Les religieux de l’église  chrétienne. Il est donc assez logique que la datation au départ de la naissance du Christ s’impose au monde occidental.

Au XVI è siècle, le calendrier grégorien avait accumulé au fil des siècles, un certain retard par rapport à l’année solaire. En 1582, le pape décide donc de remettre les pendules à l’heure : une bulle papale décrète qu’on supprime dix jours et qu’on passe ainsi du 4 au 15 octobre 1582. Et c’est dans cette nuit un peu singulière que la religieuse sainte Thérèse d’Avila a rendu son dernier souffle.

Des Liégeois originaux. Pendant très longtemps, l’année commençait le 25 décembre. C’est ce qu’on appelait le « style de Noël ». Mais certains irréductibles préféraient le « style de Pâques ». C’était le cas de la principauté de Liège qui, en 1229, a fait commencer l’année à Pâques, se différentiant ainsi de ses voisines jusqu’en 1333. Même si, à Namur, par exemple, on suivait les deux systèmes pendant tout le XIII è siècle. Durant certains mois, vous pouviez donc passer d’une année à l’autre en parcourant quelques kilomètres. Il fallut attendre le XIX pour que tout le monde s’accorde pour faire commencer l’année le 1 er janvier.

                                               Très largement inspiré d'un article paru dans " Le Soir "
                                                 le 8/11-17 , signé Elodie Blogie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire