" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

samedi 17 mars 2018

Jean Teulé : " Héloïse, ouille ! "





La jeune adolescente et orpheline Héloïse est confiée par son oncle aux bons soins d’ Abélard , théologien et philosophe, pour parfaire son éducation. Héloïse se révèle être bonne élève y compris - et surtout !-  dans ces amours torrides qui ne vont pas manquer d’apparaître entre l’étudiante et son professeur. Faits historiques dans lesquels se rue Jean Teulé pour rédiger son roman.

Perso, j’ai tout particulièrement apprécié les 100 premières pages ( sur 334) .

Extraits :

* -  Ce n’est pas ma faute si je suis tombée sur des gros vits
   -  Ils étaient de quelle taille leur … à tous ces … ? Montre-moi.
   -  Je ne sais pas, moi. Et tout cas, quand ils se la tenaient d’une main à la base puis l’autre main au-dessus ça dépassait encore drôlement.

      °°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
*  Si c’est toi qui succombes avant moi,
    je veux être là pour t’enlacer.
                                ----
  D’accord mais défense d’en profiter pour
  me glisser une carotte dans le cul
                             ----
Pas une mais la botte entière puisque tu aimes ça, détraqué !
                              ----
Je suis bien obligé de subir tes perversités
Je t’ai dans la peau, vicelarde. Il y a des fois,
tu me fais honte. Je devrais te châtier
sévèrement, puis te sodomiser.
                           ----
A notre délire, mon amour ! Qu’on le vive toujours !
Et que dans mille ans, tous les amoureux
du monde se le racontent encore !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire