" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

jeudi 16 novembre 2017

Liège en 1863


                                   La gare des Guillemins, avec sa grande verrière


       Joseph Demarteau, fondateur de la " Gazette de Liège " décède en 1863


                         Un nouveau sport est apparu à Liège : le football




-  « La Meuse » mardi 17 février 1863
On parle aussi de la fondation en notre ville (Liège) d’une Association qui aurait pour but de combattre la peine de mort et de travailler énergiquement à la faire rayer de nos Codes

-« La Meuse », jeudi 2 avril 1863
On a promené hier, dans les rues de la ville, des bêtes à cornes remarquables par leur beauté et leurs poids. Plusieurs de ces beaux spécimens d la race bovine ont été achetés par M. Decharneux, marchand-boucher




- « La Meuse », lundi 1 er mars 1863
Réclame pour le remplacement et la substitution militaire




- Samedi 11 avril 1863
Réclame pour le magasin "A St-Augustin"

- Lundi 21 septembre 1863
Chaque année, les marronniers qui ornent le quai d’Avroy portent de marrons, chaque année ces fruits sont l’objet de tentation pour tous nos gamins, chaque année ces derniers les abattent à coups de pierre et chaque année aussi les journaux signalent cette source d’accidents à la police, qui, chaque année, s’empresse d’oublier qu’il est de leur devoir de veiller à la sécurité de la voie publique (…) Le gamin est comme le moineau : il revient à la charge aussitôt que le danger a disparu




- Jeudi 22 octobre 1863
La foire de Liège. Demandez le programme

- Mardi 15 décembre 1863
Les travaux du tunnel d’Esneux avancent rapidement. Le percement est environ de 50 mètres et en amont de 30 mètres. On n’a eu jusqu’à présent aucun accident à déplorer (…) Chemin de fer de l’Ourthe. Près de 2.400 ouvriers, terrassiers, maçons, tailleurs de pierre, charpentiers etc. sont actuellement employés entre Marloie et Tiff




                                          Eglise de Sainte-Marguerite en 1863

Et tout particulièrement au quartier Sainte-Marguerite :

- « La Meuse », samedi 7 février 1863
Le bel établissement de Fontainebleau, grâce aux soins de son actuel propriétaire, M. Massart, est entré dans une nouvelle ère depuis la restauration de son local qui est devenu le lieu des réunions de notre excellente société La Légia




- « La Meuse », 4 février 1863
Inauguration de la grande salle d’hiver de Fontainebleau. Bals monstres

-« La Meuse », jeudi 19 mars 1863
A la houillère de Sainte-Marguerite, un jeune ouvrier a été atteint par un éboulement et à reçu des blessures tellement graves qu’on désespère de le sauver. A la houillère de l’Aumônier, un bloc de pierre s’est détaché de la voûte et a atteint un ouvrier à l’épaule et lui a fracturé les bras en plusieurs endroits.(…) Dans l’avant-dernière nuit, une pierre a brisé la colonne vertébrale d’un ouvrier. On désespère de ses jours




- Mardi 9 juin 1863
La vache et le preux garçon de Saint-Séverin

- Mardi 24 juillet 1863
Le faubourg de Sainte-Marguerite était hier en fête ; on avait fait élever en face de l’établissement de Fontainebleau un mât de cocagne auquel un grand nombre d’amateurs vinrent s’exercer, aux sons joyeux d’un corps d’harmonie


Merci au journal «  La Meuse » !
Merci à la bibliothèque Ulysse Capitaine en Féronstrée à Liège !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire