" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

dimanche 5 novembre 2017

Amélie Nothomb : " Cosmétique de l'ennemi "





Dans un aéroport, deux personnes attendent un avion qui est annoncé avec du retard. : Jérôme Angust, un homme d’affaire qui se rend à Barcelone et Textor Texel, un Hollandais. Ils ne connaissent absolument pas, n’ont aucun point commun et pourtant … Nous assistons à une splendide joute verbale qui devient, au fil de pages, assez terrifiante …
Un des romans, le plus Hitchcockien et le plus machiavélique d’Amélie Nothomb. Un incontournable !


Extraits :


* - Vous croyez toujours que Dieu existe, alors ?
    - Oui, puisque je ne cesse de l’insulter.

*  -  Oui, les boules Quies : la plus belle invention de l’homme.

* - Max Stiner. L’Unique et sa propriété, ça vous dit quelque chose ?
    - Non.
    - Ca ne m’étonne pas. C’est le théoricien de l’égoïsme. L’autre n’existe que pour mon plaisir.
    - Magnifique. Les gens qui pensent comme ça, il faut les enfermer.
    - «  La vraie morale se moque de la morale . «  Ca, c’est de Pascal. Vive le jansénisme !

*  - La vie !
    - Je connais. C’est surfait.
    - Comment expliquez-vous que tant de gens y tiennent ?
    -  Ce sont des gens qui ont, dans ce monde, des amis et des amours. Je n’en ai pas.

*  - La cosmétique, ignare, est la science de l’ordre universel, la morale suprême qui détermine le monde. Ce n’est pas ma faute si les esthéticiennes ont récupéré ce mot admirable.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire