" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

samedi 7 octobre 2017

Anthony Grolleau-Fricard : " Un amant liégeois "




Nous sommes le 15 août. Thierry, un jeune homme originaire du sud de la France mais qui vit à Liège, vient de quitter sa petite amie. L’âme en peine, il est happé par cinq solides guidailleurs liégeois. La bande de soiffeurs quittent le « Carré » pour Outremeuse, en plein délire en ce 15 aôut.

 L’occasion de présenter Liège de façon néo-romantique, lyrique et… alcoolisée.

Bibinnement sympa !

Extraits :
- Qu’est-ce qui fait que ces deux boulettes avec des frites et une sauce chasseur deviennent des boulets frites liégeoises ? C’est le fait que tu les manges à Liège et que le tout soit accompagné d’une bonne Jupiler.
  (…)
(comment servit la Jupiler à la perfection)
Bubu pointe le petit taureau noir dessiné sur le verre. Remplir à la perfection, c’est lorsque le taureau à les couilles qui baignent dans la bière. Ni plus. Ni moins.

 ( et le sigle « Jupiler » sur le verre soit être présenté vers le buveur)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire