" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mardi 23 mai 2017

Gouvy en 1985


                                             La folle nuit des ondes de Radio Beho






- «  L’Avenir du Luxembourg », vendredi 1 février 1985
Les cadets de Montleban




- «  L’Avenir du Luxembourg », mercredi 20 février 1985
A Limerlé, «  Le village qui chante » : un centre d’éducation musical




- «  L’Avenir du Luxembourg », vendredi 1 er mars 1985
Un local pour la «  Maison de Jeunes » de Gouvy




-  Mardi 12 mars 1985
L’équipe de volley de Bovigny




- Jeudi 28 mars 1985
Gouvy, l’informatique à l’école primaire




- Lundi 1 avril 1985
Le goûter des aînés à Gouvy




- Jeudi 25 avril 1985
A Gouvy, souper annuel de l’A.C.R.F.




- Mercredi 8 mai 1985
Souper du football à Gouvy



- Samedi 28 mai 1985
Radio Beho organise un rallye




- Lundi 27 mai 1985
Les enfants des écoles communales de Gouvy ont fêté leurs mamans




- Lundi 10 juin 1985
Présentation du libre de l’abbé Balthazard : «  Rencontre avec lui »




- Mercredi 21 août 1985
Palmarès de l’année scolaire 84-85 du centre musical de Limerlé-Manhay




- Mercredi 23 octobre 1985
A Bovigny, cinq cents Belges, Américains, Allemands et Luxembourgeois ont participé au premier festival de la jeunesse, une soirée animée par Radio Beho et Roger Boes




- Mercredi 11 décembre 1985
A Gouvy, départ de la gendarmerie du maréchal de logis Maurice Hansenne




- Lundi 16 décembre 1985
L’équipe des juniors de Bovigny




- Vendredi 20 décembre 1985
A Limerlé, messe instrumentale et vocale par «  Le Village qui chante « 




- Lundi 23 décembre 1985
L’équipe réserve de Gouvy

Merci au journal «  L’Avenir du Luxembourg » !
Merci à ses journalistes anonymes !
Merci à la bibliothèque Albertine de Bruxelles !

°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°°

Et en vrac, ces quelques pub's de l'année 1985


                                              Décoration Guy Crémer


                                         Maurice Henry




                                       

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire