" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

samedi 4 mars 2017

Shûsaku Endô : " Silence "






                                                          un efumi


En 1632, deux jésuites portugais, Ferreira et Garrpe, débarquent au Japon, tout près de Nagasaki, à la recherche de leur confrère le père Rodriquez dont on dit qu’il a apostasié ( renié sa foi). Ils sont quasi les derniers missionnaires catholiques à essayer d’implanter la religion chrétienne dans Pays du Soleil Levant. Jadis, le catholicisme était bien accepté mais en ce début du 17 ème, tout a radicalement changé : place à la répression, aux massacres à grande échelle, à la traque généralisée. Les quelques chrétiens japonais qui restent sont des misérables paysans qui sont d’ailleurs considérés comme du bétail. Le pouvoir en place les obligent à fouler du pied un efumi ( image pieuse) et mieux encore à cracher dessus. Les chrétiens accueillent du mieux qu’ils peuvent les deux jésuites et pour la plupart restent fidèles à leur foi au prix de leur vie.
Garrpe mourra et Ferreira finira par apostasier et à servir le Japon.

Le «  Silence » est, sans équivoque, le silence de Dieu qui abandonne les hommes.

°°°°°°°°°°°°°°°°°
 Shûsaku Endô , né à Tokyo en 1923, est un écrivain catholique japonais. Il a écrit de nombreux romans et nouvelles. Il est décédé en 1996.
Martin Scorsese vient de tourner un film très largement inspiré de ce roman. A déconseiller aux âmes sensibles !

Extrait :


- Le péché, songea-t-il, ce n’est pas ce que l’on croit communément, ce n’est pas de voler ou de mentir, c’est, pour un homme, de marcher brutalement sur la vie d’un autre, insoucieux des blessures qu’il laisse derrière lui.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire