" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

lundi 13 février 2017

Joseph Demarteau : " Liège il y a cent ans "


                                                  Liège au XVIII è siècle

Cet ouvrage de 63 pages fut publié en 1874. Il semblerait qu’il existe  une version plus longue ( ?). Je suppose que ce Joseph Demarteau est l’un des fondateurs du journal la « Gazette de Liège ». Il y a cent ans en 1874, c’est le XVIII è siècle. Quelques thèmes évoqués ici : les 23 bonnes villes de Liège ; les métiers ; les pouvoirs : le religieux, le judiciaire, l’administratif, la magistrature ; les comptes financiers de la ville de Liège ( en florins) ; l’instruction, le peuple, la pauvreté, etc.



Extraits :


-  ( Nous sommes en 1874, dont Joseph Demarteau évoque ici du 18 ème siècle ) Si quelqu’un de nos pères, enseveli il y a cent ans sur une des collines qui nous avoisinent, pouvait se lever du tombeau pour contempler de loin notre cité, il aurait grand peine à reconnaître la bonne ville de Liège.

-  Le meilleur des bons évêques qui gouvernèrent le principauté au XVVIII è sicle, Georges-Louis de Berghes, avait durant un règne de dix-neuf ans refusé de recevoir une liste civile, un seul denier de ses sujets ; en ouvrant son testament, avant quelques legs pieux et l’ordre de l’inhumer sans pompe dans sa cathédrale, on n’ y trouva que cette disposition touchante : «  Je nomme pour mes héritiers universels mes chers frères les pauvres de la cité de Liège. »


- Des  lois générales prohibaient le travail du dimanche au point d’autoriser la confiscation des objets étalés ou colportés ce jour-là. ( …) Chaque samedi, le travail était suspendu plus tôt que d’ordinaire pour qu’on put dans l’atelier même couronner les labeurs de la semaine par la récitation en commun des litanies de la Vierge.

1 commentaire:

  1. Salut Jean, je te donne la référence d'un livre sur Liège,il se peut bien sûr que tu l'ai déjà lu...On vient de me l'offrir: LIÈGE DE VERA FEYDER.
    Côté musique le morceau OH LIÈGE DE JOHNNY MONTREUIL, des parisiens amoureux de LÎDGE où ils ont déjà jouer et guindailler pas mal de fois. A plus devant un pot,j'espère bien cette année....Eric

    RépondreSupprimer