" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

samedi 1 octobre 2016

Eric-Emmanuel Schmitt : " Concerto à la mémoire d'un ange "




Quatre nouvelles :
- «  L’empoisonneuse » : Marie raconte au jeune curé Gabriel les meurtres de ses maris et amant ( dommage, la nouvelle commence bien, très bien même, mais finit de façon un peu court).
- «  Le retour » : les quatre filles de Greg, le marin et la cinquième : Rita.
- «  Concerto à la mémoire d’un ange » : le destin tragique de deux amis musicien, Caïn et Abel.
- «  Un amour à l’Elysée » : de l’amour à la haine et vice et versa.

Se lit très agréablement !


Extraits :

*  - Votre foi n’a jamais eu de crise ?
   - Dieu ne supporterait pas mes caprices. Si je n‘étais pas à sa hauteur, il m’y remettrait sur-le-champ.
   - La foi est une grâce.
   - Exactement ! Quand on a la croyance qui flanche, Dieu vous botte le cul pour croire à nouveau.


*  Dans l’appréhension de la mort, il y a trois peurs distinctes, l’inconnu de la date où l’on mourra, l’inconnu de la manière dont on mourra, et l’inconnu de la mort elle-même.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire