" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

vendredi 23 septembre 2016

Olivier Frébourg : " Maupassant, le clandestin "




Une autobiographie de ce grand auteur français qu’est Guy de Maupassant ( 1850-1893). Olivier Frébourg nous raconte une vie mouvementée, fulgurante, emplie d’excès en tous genres, physiquement puis psychiquement douloureuse. Un homme exceptionnel qui connut un grand succès de librairie. « De son vivant, ses livres se vendent en moyenne à 13.000 exemplaires.  «  Fort comme la mort »  dépasse les 35.000. En 1891, Maupassant estimera avoir vendu au total 373.000  volumes de nouvelles, romans et récits de voyage. A chaque parution, il bénéficie d’une presse abondante et presque toujours favorable. »
Sa mère était amie avec Gustave Flaubert (1821-1880)  qui écrira au jeune écrivain : «  J’ai relu «  Boule de suif » et je maintiens que c’est un chef-d’œuvre. Tâche d’en faire une douzaine comme ça ! et tu seras un homme ! »



Extraits :

- A Pont-Aven dont il connaît le dicton : «  Pont-Aven, ville sans renom / Femmes sans tétons. Autant de moulins que de maisons / Autant de catins que de chaussons »

-  Comme beaucoup d’enfants passés par un collège religieux, il deviendra athée par haine des soutanes.

- Dès son enfance, Maupassant a rejeté la religion. Jamais il ne s’intéressera à l’Ancien, au Nouveau Testament, à l’exégèse biblique. Son œuvre, celle d’un écrivain sans Dieu.

- Flaubert reste fasciné par ses exploits sportifs, sexuels. Maupassant l’aurait même emmené dans un bordel et lui aurait montré qu’il pouvait satisfaire une femme six fois de suite.

- «  Soyons de originaux, quel que soit le caractère de notre talent (ne pas confondre originaux avec bizarres), soyons l’origine de quelque chose.


- Maupassant avait un perroquet. Il s’appelait Jacquot. Il lui avait appris à dire : « Bonjour, petite cochonne ! » Vous imaginez la réaction des femmes quand elles entraient.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire