" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mercredi 31 août 2016

Guy de Maupassant : " La parure " et d'autres nouvelles réalistes




Neuf nouvelles, neuf merveilles du grand Guy de Maupassant :

- «  La parure » : c’est combien votre rivière de diamants ?
- « Aux champs » : il est bien ingrat, votre enfant !
- « A cheval » : une balade équestre qui coûte cher à Hector et à sa famille.
- « Le papa de Simon » : quand on n’ pas de papa, il suffit d’en trouver un.
- «  Une famille » : superbement sadique avec l’ancêtre.
- «  Oncle Jules » : ( d’Amérique) pourquoi, quelquefois, je donne cent sous aux vagabonds.
- «  Le donneur d’eau bénite » : le petit Jean perdue et retrouvé
- « Adieu ! » : le temps de se retourné on est devenu vieux et l’être aimé également.
- «  L’empailleuse » : toutes les économies de la pauvresse pour Chouquet, le pharmacien.


Extraits :

-  Il avait épousé tout à coup une fille de province venue de Paris pour chercher un fiancé. Comment cette petite blondasse, maigre, aux mains niaises, aux yeux clairs et vides, à la voix fraîche et bête, pareille à cent mille poupées à marier, avait-elle cueilli ce garçon intelligent et fin ?


-  Elle était devenue la mère, une mère, une grosse mère banale, la pondeuse, la poulinière humaine, la machine de chair qui procrée sans autre préoccupation dans l’âme que ses enfants et son livre de cuisine.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire