" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mercredi 18 mai 2016

Robert Ruwet : " Liège, la ville aux 88 ponts "



Voici encore un grand livre – incontournable ! - sur Liège, signé par Robert Ruwet. Incontournable dans les deux sens du terme : 1. La qualité de l’ouvrage – 2. Essayez donc de contourner les ponts de la Cité Ardente, vous n’irez pas très loin … 88 ponts dont 53 sont toujours en activité, donc 35 disparus. L’auteur s’est intéressé uniquement à ceux qui enjambent un cours d’eau ( la Meuse, L’Ourthe, la Vesdre) et les canaux ( de l’Ourthe, de Maastricht , du canal Albert).
Autour de ces constructions, parfois remarquables, viennent se greffer toute une série d’informations, d’anecdotes, souvent émouvantes, qui font partie de la grande ou de la plus petite histoire de Liège. C’est sans doute pour cette raison que cet ouvrage est agréable à lire. Sans compter qu’il richement illustré par des dessins, gravures, photos, plans…
En lisant le chapitre 11 «  les ponts disparus de l’Isle de Liège », on se rend compte que le Liège d’antan n’a absolument plus rien à voir avec celui qu’on connait aujourd’hui. Un Liégeois, d’il y a à peine deux ou trois siècles, immergé dans le début du 21 ème , 1. frôlerait  une crise cardiaque – 2.  tomberait littéralement de sa maclotte, car toute la topographie a changé du tout au tout. … Oufti !


En quatrième de couverture :

«  A ce jour, Robert Ruwet est l’auteur d’une vingtaine de pièce de théâtre déjà interprétées ; quelques-unes attendent leur heure ! Il a écrit environ vingt-cinq livres, la plupart se rapportant à l’histoire de Liège. Il est également l’auteur de plus de 650 sketches joués sur la scène du Trocadéro. Il mettra le temps qu’il faudra mais un jour il obtiendra le prix du «  jeune Méritant »

Pour notre plus grand plaisir, l’homme ne manque pas d’humour, mais là, ce n’est pas un scoop … A se  demander pourquoi la Bonne Ville de Liège ne l’a pas encore élu : «  L’Homme de l’Année « dans la catégorie «  écrivain / historien » … ( à suivre …)



Extraits :


 - ( pour les puristes du faubourg Sainte-Marguerite :  savez-vous qu’il a existé un pont dans votre quartier ? Il s’appelait : le pont Firket. Si vous voulez en savoir plus, procurez-vous ce livre et rendez-vous au chapitre 6, intitulé «  La Légia ». A noter que « les informations et les documents relatifs à la Légia ont été aimablement fourni par Mr Joseph Deleuse » )

-  Bressoux resta un hameau écarté, ses habitants ayant la réputation d’être assez rustres. Ne les appelait-t-on pas les Zoulous ?

-  Le pont Biais, dit également le Pont du Barbou ou pont Oblique. Nouveau pont érigé en 1976. Comme il est pourvu de trottoirs, nous ne le rangerons pas dans la catégorie des ponts autoroutiers mais nous ne le vous conseillerons pas pour votre balade digestive.

- Le Pont du Pays de Liège. Celui-ci, pas de doute : il est réservé au trafic automobile et malheur aux piétons qui s’y aventureraient : les survivants seraient poursuivis.


- Sait-on que de 1025 à 1840, le pont des Arches fut le seul à franchir le cours principal de la Meuse à Liège ?



                                          Le pont d'Arcole


                                             Le pont d'Amercoeur



°°°°°°°°°°°°°°°°°°°


En bonus :

Robert Ruwet présente son dernier-né sur les antennes de RTC :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire