" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

vendredi 8 avril 2016

La bonne parole du curé Meslier




Jean Meslier est né  en juin 1664. Après être passé au séminaire de Reims, il s’est vu offrir, début 1689, la cure d’Etrépigny, dans les Ardennes françaises. Il avait alors vingt-quatre ans et il y restera jusqu’à la fin de ses jours, soit pendant quarante ans. Il meurt en  1729, laissant ses «  Mémoires ». Dans ce volumineux manuscrit, il déclare, entre autres mais pour résumer, que, 1,  Dieu n’existe pas et, 2 : toutes les religions, y compris le catholicisme, n’est qu’un tissu de tromperies.
«  Un curé masquant un athée, un athée déguisé en curé. »
Ce petit livre est le texte du monologue théâtral proposé au Théâtre poème de Bruxelles et interprété par Alexandre von Sivers.



Extraits ( charmants) :


-  Un homme qui n’avait ni science, ni étude, mais qui ne manquait pas de bon sens, m’a dit un jour qu’il souhaitait que tous les grands de la terre et que tous les nobles fussent pendus et étranglés … avec des boyaux de prêtres.

-  Ce pape, Léon X, qui disait en plaisantant : « Comme nous nous sommes enrichis par cette fable du Christ. »

- Vous en voulez du miracle ? Il est dit de l’apôtre saint Pierre que quand il venait à passer dans la rue, on y sortait les malades afin que son ombre couvrit au moins quelques souffrants et qu’ils fussent ainsi délivrés de leurs infirmités. Il est dit dans la Vie des Saints que la chaussette de saint Honoré ressuscita un mort. Il est dit de saint Hommebon qu’il changeait l’eau en vin et que bien souvent les portes de l’église s’ouvraient elles-mêmes lorsqu’il y allait. (…) C’est une grande sottise de croire à ces prétendus miracles de votre religion.

-  Pour gouverner, a –t-on besoin de ce prodigieux faste, de cette pompeuse, fière et superbe grandeur de nos dirigeants ? Vous n’avez aucun besoin de ces gens-là, mais eux ne sauraient se passer de vous.

°°°°°°°°°°
Une vidéo du spectacle :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire