" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

vendredi 22 avril 2016

Dominique Rolin : " L'enragé "




Dominique Rolin est une écrivain(e) belge née en à Bruxelles en 1913 et décédée à Paris en 2012. Elle nous propose ici une biographie apocryphe du peintre Pieter Breughel, né près de Bréda ( Pays-Bas) vers 1525 et mort à Bruxelles en 1569. Breughel a connu une vie assez mouvementée dans une époque emplie d’épouvantes ( grande misère, assassinats, crimes, inquisition, domination militaire de l’Espagne). Soulignons qu’il a effectué un voyage d’initiation important en Italie ( Milan, Rome, …) en revenant par Marseille, Lyon, Paris, Gand, Anvers. Il épousa la fille du peintre Pieter Coecke. Dominique Rolin évoque les principaux tableaux du peintre, en décrit la genèse, le décor.
Se lit très agréablement.

Extrait :
- Ils avaient la faiblesse de concevoir l’humanité à partir de quelques éléments sommaires. Les visages, par exemple. Ils commettaient une effroyable injustice quant au reste du corps, à mon sens aussi digne d’intérêt, sinon plus. Exemple : l’expression d’un cul en train de chier, avait-elle moins d’importance qu’une bouche, une paire d’yeux ? Un pet, était-il moins signifiant qu’un discours d’intellectuel ?  Un sexe de petit garçon urinant contre un mur, était-ce moins émouvant qu’une joue mouillée de larme. (…) Soyons clair, messieurs. Imaginez que l’homme se mette à marcher sur les mains. Ne serait-on pas contraint d’observer son trou de cul pour savoir ce qu’il pense ?


                                extrait du tableau de Breugel : " Margot la folle " ( Dulle Griet)

°°°°°°°°°°°°°°°°

En bonus, ce film admirable «  Bruegel, le moulin et la croix » dont voici la bande annonce :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire