" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

vendredi 22 janvier 2016

Yoko Tsuno : " L'astrologue de Bruges "



Un peintre de Bruges, Jan Van Laet a donné rendez-vous à Yoko. Il prétend l'avoir rencontré au XVIe siècle, où elle aurait caché une fiole contenant le bacille de la peste noire. Grâce au translateur (une machine à remonter le temps) et à son amie Monya, Yoko va se retrouver à Bruges en 1545. Elle y fera la rencontre de personnages peu recommandables, dont un astrologue et même quasiment le serviteur du diable en personne … Sa demi-sœur chinoise, Rosée, l’accompagnera dans ce voyage fantastique …
A leur retour au XX ème siècle, nos héroïnes ramèneront avec elles Mieke, une jeune Brugeoise ( qui tombera amoureuse de Pol).
Ici, le dialogue de fin :

Yoko : Tu me parais soucieuse, Mieke, regretterais-tu le Bruges du 16 è siècle ?
Mieke : Oh non, Yoko !  Même si je  n’y connais personne, ce Bruges-ci est plus rassurant. J’ouvre le robinet et j’ai de l’eau fraîche, un autre, de la chaude ! Le frigo regorge de victuailles et les boutiques sont pleines de vêtements.
Yoko : Qu’il faut payer. Rien n’a changé !
Mieke : Si ! En pressant un bouton de la banque, je reçois de l’argent.
Yoko : De l’argent du compte de Pol, je suppose ?
Mieke : Oui ! Il dit que si on ne le dépense pas, un jour, il moisira.



Tout cela est trop mimi !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire