" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

vendredi 25 décembre 2015

O-ooh, vous savez, j'ai très bien connu Jésus ! ( révélations exceptionnelles)



J’ai connu l’homme en question, en Palestine donc, quand nous avions 17 ans. Je suis un de ses cousins ( il est même fort probable que je sois en réalité son frère).

C’était un chaud lapin (si vous voyez ce que je veux dire). Et dans tous les sens du terme d’ailleurs. La première chose qu’il faisait lorsqu’il était seul, c’était de se dévêtir. Entièrement. «  J’ai quelque chose qui bout en moi ! «  me confia-t-il un jour. C’est ainsi que je le surpris plusieurs fois entièrement nu. Il était très poilu, de partout, y compris le dos et les fesses. Son sexe était enfoui sous une broussaille et l’engin me parut de … moyen à… discret…. L’homme en question mesurait environ 1m60  et n’excédait pas les 60 kilos, je pense. Ses cheveux étaient coupés courts, ainsi que sa barbe. Son teint était fort basané, brun tout comme ses yeux d’ailleurs. Il ne se baignait guère (on eut dit qu’il craignait l’eau).  Aussi, son odeur corporelle était caractéristique : on peut la situer entre celle du cactus et celle du clou de girofle.

Il n’aimait pas trop travailler avec son père qui était charpentier. Pour tout dire, je crois qu’il n’aimait pas travailler du tout. Par contre, il adorait parler, discuter avec ses camarades et quand il tenait l’un d’entre nous sous la main, c’étaient alors des discussions à n’en plus finir. .. Sa mère n’était pas trop contente de son oisiveté. Elle me dit un jour qu’elle le préférait quand il était enfant.

Contrairement à  ce que vous pourriez penser, l’homme, du moins lorsque je l’ai connu, ne connaissait pas la Torah (la bible comme vous la nommez). Il racontait à qui voulait l’entendre une et une seule histoire : celle de David et Goliath. Avec des variantes (parfois bien douteuses d’ailleurs), selon son public.

Pour tout dire, il avait un côté chiant et c’est bien pour cela que je ne l’ai très peu fréquenté, tout compte fait. Je suis d’ailleurs parti assez tôt pour l’étranger et je ne l’ai plus jamais revu.


                                                                                  Melchisédek



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire