" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

lundi 7 décembre 2015

Jean-Luc Dalcq : " Les texticules du Diable "






                                                   De droite à gauche. 
                                Jean-Luc Dalcq et son éditeur Jean-Philippe Querton 

Des aphorismes pas piqués de vers alternent avec de très couts récits passablement vitriolés.  De p'tits cactus. Avertissement ! Il est vivement déconseillé de s’asseoir dessus et même de se brosser les dents avec.
Vous l’avez compris : c’est tout sauf du fleur bleu. Mais on connaît l’homme aussi …

Extraits :
-  Un aphorisme, s’il n’a pas toujours le bon gout d’être pertinent, a au moins le mérite d’être court.
- Lorsqu’on fait les choses à moitié, il faut toujours les faire deux fois.
-  Mais oui les tapettes peuvent aussi prendre la mouche.
-  Si dans le cas du suicide d’aucuns optent pour la pendaison, c’est qu’ils n’ont déjà plus les pieds sur terre.
-  Il  y a deux sortes d’homme devant un marasme sentimental : ceux qui s’ouvrent les veines et ceux qui s’ouvrent une bonne bouteille de pinard.

°°°°°°°°°°°

Vous voulez en savoir plus. C’est par ici :


°°°°°°°°°°°°°°°°°°°
En bonus :

« Même pas peur » c’est un peu comme le «  Charlie » belge. Périodique bimestriel. Dans toutes les bonnes librairies, 20 pages, 3 euros. Voici la une du n°4 , novembre-décembre 2015


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire