" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mercredi 14 octobre 2015

Yukio Mishima : " Confession d'un masque "



Un roman semi-autobiographique qui se déroule au Japon dans les années ’30 et ’40. Le narrateur, un jeune ado japonais, s’éprend d’un camarade de lycée, un certain Omi, fort, viril, très mâle. Il a, très certainement, le tort de vouloir lui ressembler à tout crin. Un peu plus tard, le même narrateur s’entiche d’une jeune japonaise. Il voudrait que cela ressemble à de l’amour, mais il n’y arrive pas …


On m’a souvent fait l’éloge de Mishima et plus particulièrement peut-être de ce livre. J’ai sans doute placé la barre trop haut en ce qui concerne cet auteur, mais là, pour le coup, je me suis profondément ennuyé à tel point que j’ai même zappé les dernières pages. Pourtant, en général, j’apprécie la littérature japonaise. Que s’est-il donc passé ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire