" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

samedi 6 juin 2015

Georges Simenon : " Les quatre jours du pauvre homme "




François Lecoin vit à Paris avec sa femme et son enfant. Il a perdu son travail et son épouse va bientôt mourir à l’hôpital. Bob, son fils est un enfant chétif mais obéissant, éveillé, souvent seul. Ils reçoivent la visite de Raoul, le frère de François qui revient, désargenté, des colonies. Puis il y a Marcel, leur frère à tous deux, politicien plus ou moins véreux. Et Renée, l’épouse de Marcel qui aide beaucoup François sur tous les plans (moral, matériel et sexuel). Ayant touché une assez jolie somme d’argent, François va créer un journal qui ne dédaigne ni les poubelles ni les ragots. Ce sera sa perte et in fine celle de son fils Bob…

Les deux premiers jours, soit la première partie de ce roman populaire est particulièrement « attractif » ; notez que la seconde l’est aussi.


Extraits :

- Il employait des femmes aussi, bien entendu, des femmes à qui les contremaîtres – le grand-père, peut-être même à l’occasion – faisaient des enfants par mégarde et qu’on jetait ensuite dans la rue.

- Et ça va boire des petits verres en cachette. Est-ce que tu suis les prostituées dans la rue en tirant la langue ? Non ? Pas encore ?

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire