" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

lundi 1 juin 2015

Agnès Dumont : " Mola Mola "



Douze nouvelles de l’écrivain liégeois, Agnès Dumont, dont plusieurs se déroulent dans sa ville. C’est très féminin, empli d’humour, de clins d’yeux, de courtes tranches de vie qui sont comme des «  contre-attaques du temps qui passe » …
Délicieux !

J’ai tout particulièrement apprécié :
   * Jeanne : quand tante Clara en a un peu assez de sa famille, quand elle a plutôt envie de se saouler et de chanter dans les bistrots le répertoire de Jeanne Moreau …
   *  J.R. : Jeanne –Rose, la vielle dame de la cité adore les polars, a la manie de voler des culottes en soie dans les grands magasins et s’est pris d’affection pour Jules, un black de 15 ans …
   *  Bruno : ambiance avec «  l’homme de Londres «  le roman de Simenon, son adaptation  par un cinéaste hongrois et Bruno Crémer …
   * Kadja Nin : adoption de Cécila, Burundaise …
   * Tarzan : un brin de jalousie …
   * Franck : Alice à New York …
   * Lulu : un papy se réfugie sur une terrasse. Parfois, Lulu, son petit-fils, vient lui rendre visite …
    * Angela : pas loin du centre fermé de Vottem …



Extraits :

- Mais à l’époque, ma chérie, je ne t’écoutais pas assez ; j’étais un être humain pressé, du genre à polluer beaucoup d’air et à occuper pas mal d’espace : trajets quotidiens Liège-Bruxelles, grosses voitures, grosses montres, gros ordis, grands voyages vers le Sud et ses plages exotiques, découvertes de grandes villes pleins de chef d’œuvre à faire crépiter les flashes.


- Je n’en suis toujours pas revenu qu’un banal cancer ait pu t’emporter à une vitesse pareille. On aurait dit qu’il t’aspirait la vie de l’intérieur comme avec une paille jusqu’à ce que tes joues se creusent et aussi tes épaules, ton ventre et tout le reste. K.O. par surprise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire