" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mardi 26 mai 2015

Liège en 1957


                                               Boulevard de la Saufnière , juin 1957


Quelques films en 1957 :
  - Notre-Dame De Paris, avec Gina Lollobrigida, Anthony Quinn
  -  Le chanteur de Mexico, avec Luis Mariano, Bourvil, Annie Cordy
  - L’homme qui en savait trop de Hitchcock
  - Quo vadis



Quelques prix en 1957 :
    - Vespa à partir de 16.200 frs
    - Radio Philips à partir de 3.750 frs
    - Journal «  La Meuse « : 2 frs
    - Rasoir Philips : 525 frs
    - Paquet de cigarettes : 10,50 frs
    - Téléviseur Philips : prix social : 14.500 frs
     - Radio-Portatif Philips : 1.295 frs
    


- Mercredi 6 février 1957
Ces quatre spécialistes belges veulent initier les Liégeois à la musique jazz. De gauche à droite : René Lecomte, Jean-Marie Peterkem, Nicolas Dor et Albert Loncelle. (…)



-  Mardi 19 mars 1957
Dans les sous-sols de l’Académie, une douzaine d’étudiants brossent les panneaux qui formeront le décor du bal le plus «  boum » de l’année.

-  Jeudi 2 mai 1957
Foule record sur le passage du cortège du 1 er mai. Au meeting de la Populaire, Mr Lacock : «  Le gouvernement a tenu tous ses engagements (diminution du temps du service militaire – résorption du chômage – pension à 28.000 frs) (…)



-  Lundi 6 mai 1957
Liège-Bastogne-Liège dans les bourrasques de neige. Après les plaques de verglas qui en ont jeté des douzaines à terre, les coureurs ont dû affronter les bourrasques de neige et les averses de grêlons. Vainqueur : G. Derijcke. (…)

- Vendredi 10 mai 1957
Les Liégeois lisent plus que les Liégeoises (118.302 hommes contre 113.579 femmes), telle est la conclusion d’un bilan (optimiste) des bibliothèques communales pour 1956. L’année dernière, 692.325 livres ont été donnés en prêt dont 42,5 % des ouvrages ont un caractère «  formatif ».



- Vendredi 24 mai 1957
Voici ce que sera la Nationale 3 après l’achèvement des travaux qui vont démarrer à Ans. Elargissement général des chaussées. Nouveau revêtements. Disparition des rails de trams. (…)



-  Mardi 4 juin 1957
Un fameux départ- Lundi 3 juin, jour J de la Brasserie Piedboeuf qui vient de lancer sur le marché une bière de grande classe : la Triple Piedboeuf appelée à tripler le plaisir du consommateur. Annie Cordy, l’étoile numéro 1 du music-hall et de la chanson, donne le signal de départ de la Caravane Piedboeuf.



- Mercredi 12 juin 1957
Les ponts de la région liégeoise



- Mardi 25 juin 1957
Lundi vers 16 h, place de la République française, à la hauteur de la «  British Tavern « , un tramway de la ligne 4 a accroché une voiture. Pas de blessé, peu de dégâts mais cette simple collision transforma aussitôt l’endroit en une marée de véhicules pétaradants et impuissants.



- Jedui 23 août 1957
Le Liégeois Bobby Jaspar, considéré aux USA comme le plus remarquable jazzman «  importé «  d’Europe, est revenu dans sa ville pour revoir sa mère et ses camarades des «  Bob Shots ». (…)

-  Jeudi 7 novembre 1957
Bulletin administratif 1957 de la ville de Liège. (…) 3.182 patrons ont occupés 42.226 ouvriers et employés. (…) 5.607 crimes et délits (dont 1.340 de blessures et coups involontaires). (…)



- Samedi 7 septembre 1957
Quinzaine-Lumière : six kilomètres de guirlandes et 25.000 ampoules

- Jeudi 12 décembre 1957
Alexis Curvers a décrit une promenade autour de son dernier roman «  Tempo di Roma » à la jeune Chambre du Commerce de Liège. (…)



-  Samedi 24 décembre 1957
Le Grand Bazar, le journal «  La Meuse «  et les bières Piedboeuf



Et tout particulièrement dans le quartier Sainte-Marguerite :



- Mercredi 9 janvier 1957
Gustave Monzée vient de terminer les vitraux de l’église Ste-Marguerite.



- Vendredi 18 février 1957
A  l’occasion de leurs noces de diamant, Mr et Mme Bruckner referont, de Sainte-Marguerite à l’Hôtel de Ville, le chemin qu’ils avaient parcouru en landau, le 13 février 1897, pour aller se marier. Ils ont tous les deux dans les nonantes ans. (…) Selon Mme Bruckner, le quartier Sainte-Marguerite s’est transformé. Le rue de Hesbaye, par exemple, n’était, quand ils étaient jeunes, qu’un terrain vague et la percé de la rue Fraigneux n’existait pas. A Naniot, il n’y avait que des ruelles étroites entre deux haies et pour ainsi dire pas d’habitation. (…) Les deux époux étaient tous deux orphelins. Mme Bruckner n’a jamais connu sa maman et Mr Bruckner, qui était le cadet d’une famille nombreuse, a perdu son père dans un accident de train à la gare du Longdoz. C’est à l’orphelinat rue Agimont qu’il apprit son métier de menuisier. «  On ne sortait qu’une fois par mois et on n’avait souvent qu’une tartine à manger pour souper », mais c’était le bon temps, affirme-t-il. Le couple s’est connu au sortir de l’orphelinat. Mme Bruckner était en service rue Hors-Château. Son fiancé travaillait encore à l’atelier de l’orphelinat et gagnait trente-trois centimes à l’heure. Pour toucher un centime de plus, il s’engagea dans un atelier rue du Général Bertrand puis chez Pirotte où il est resté jusqu’à sa retraite. Mr et Mme Bruckner ont mené une existence heureuse et sans histoire. Pourtant ils ont eu une grosse peine : celle de ne pas avoir d’enfants. Ils ont élevé la fille de leur propriétaire. Mais celle-ci est morte d’une méningite à l’âge de vingt-deux ans. Depuis, Mme Bruckner n’a plus été au cinéma et son mari a abandonné les parties de billard le samedi. Ils n’ont pratiquement plus quitté leur chambre que pour faire des voyages à Banneux, à Moresnet ou à Montaigu qu’organise chaque été la compagnie des «  Louises de Marillac ». Ce sont elles qui, samedi encore, donneront un banquet en l’honneur de leur soixante ans de mariage.



-  Mercredi 15 mai 1957
Douze nouveaux vitraux de l’église Sainte-Marguerite ont été inaugurés hier. (…)



- Mardi 4 juin 1957
Appelé par ses anciens paroissiens le «  bon ange de Sainte-Marguerite », le recordman (involontaire) de vitesse à Francorchamps, l’abbé Collard a célébré dimanche ses 50 ans de prêtrise en donnant la communion, pour la première fois depuis sa mise à la retraite, à 217 fidèles. (…)  Vingt-quatre ans durant, l’abbé Collard s’est entièrement consacré au bien matériel et moral de 1.500 âmes dont on lui avait confié la charge. Il vient seulement de prendre sa retraite il y a deux ans. (…) Tout le quartier de Sainte-Marguerite, sans distinction d’opinion, a voulu s’associer à ces noces d’or sacerdotales auxquelles ont assisté les différentes sociétés philanthropiques de la paroisse dont les anciens combattants et le comité des fêtes de la Royale Ouest Attractions. (…)
L’abbé Collard a été, à son heure, un «  recordman du volant ». En 1927, en effet, le brave pasteur a battu le record de 144 kilomètres de moyenne au circuit de Francorchamps avec un coureur anglais dont il venait de bénir la voiture. Il s’en est tenu à cet essai. (…)

-  Mardi 2 juillet 1957
La procession de Sainte-Marguerite, comme celle de Saint-Martin et toutes celles qui sortirent ce dimanche, fut une sorte de calvaire. La chaleur excessive rendait les rues du quartier de l’ouest brûlants. (…) Au reposoir de la place du Flot, adossé à la célèbre potale Notre-Dame de Mai, le curé de Ste-Marguerite fut surpris au moment de prendre l’ostensoir tellement le métal doré de l’ornement sacré contenant l’hostie était brûlant. (…)



-  Mardi 10 juillet 1957
Le perroquet de Mme Lepine fait courir tout le quartier de la rue de Hesbaye : il répond « non «  quand sa maîtresse le supplie de revenir et s’est enfui en criant : «  Au secours, papa ! «  quand les pompiers ont tenté (en vain) de le capturer dans un saule. (…)

-  Mercredi 23 octobre 1957
A l’école professionnelle des Ste-Marguerite (2.500 élèves diplômées jusqu’ici) 170 jeunes filles préparent la St-Nicolas de 500 gosses des crèches et des écoles de la ville. (…)


Merci au journal «  La Meuse «   ! ! !
Merci à ses journalistes anonymes ! ! !
Merci à la bibliothèque de l’université de Liège , place du XX août  ! ! !

°°°

En Bonus :

- Promenade à Liège en 1957 :


-  Le blocus de juin pour les étudiants :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire