" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

samedi 23 mai 2015

David Foekinos : " Bernard "



Ruiné, sans emploi et fraîchement divorcé, Bernard, la cinquantaine, doit bien se résoudre à loger –temporairement- chez ses vieux parents.
Une histoire de 80 pages, plate comme un étang et creuse comme un radis. C’est bien parce que Bernard Pivot dans son livre «  Oui, mais quelle est la question ? » parle de cet auteur que je me suis risqué à lire un deuxième roman de Foekinos (après avoir lu et pas apprécié du tout «  La Délicatesse »). Mais cette fois, ce sera la toute dernière fois.
2 sur 5 !


Extrait :


- Parce que je crois que les femmes ne disent pas ce qu’elles pensent. Elles espèrent qu’on les comprenne, qu’on devine ce qu’elles souhaitent.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire