" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mardi 28 avril 2015

Georges Simenon : " Les volets verts "




Emile Mauguin est un acteur adulé du cinéma français. Il a épousé Alice, beaucoup plus jeune que lui, qui avait déjà une enfant. Mauguin a un fils qu’il a eu d’une de ses innombrables maîtresses, un certain Emile Cado, qu’il n’a pas reconnu, mais qu’il aide financièrement. Mauguin n’aime personne – même pas lui-même- et est le plus souvent ignoble. « Il les avait fuis tous, les uns après les autres, et, quand il ne voyait plus rien à fuir, il se mettait à boire pour les fuir encore. » 

De nouveau un roman «  dur «  de Simenon à l’ambiance particulièrement lourde. A recommander !



Extraits :


-  Il avait aussi mal parlé des femmes, prétendant que toutes, autant qu’elles sont, ne rêvent que de l’état de veuvage, pour lequel elles se sentent nées.

- Une femme qui a bu a des possibilités accrues de jouissance, tandis qu’un mâle devient lourd et impuissant.

- Elle vivait dans un monde où le péché occupait une place considérable où c’était une sorte de personnage et elle s’ingéniait à l’amadouer, à faire bon ménage avec lui.

- Comme si, de là-haut, un bon Dieu à la retraite laissait pendre des crochets invisibles avec des biftecks au bout pour attraper les humains, des bottes de foin pour attraper les vaches.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire