" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mardi 24 mars 2015

Georges Simenon : " L'homme à la cigarette "




J.K.Charles ( Jerôme Kvapil Charles) célibataire, de nationalité française, 33 ans est un sacré personnage. C’est une sorte de caméléon, capable de s’adapter à tous les milieux sociaux, des gargotes aux grands hôtels, de très petites gens aux grands de ce monde. Il possède de nombreuses qualités tant intellectuelles que manuelles.
Un milliardaire se fait assassiner dans un hôtel. Tous les soupçons se posent sur un matelot, P’tit Louis. Mais ce J.K. Charles, «  l’homme à la cigarette », n’est- il pas impliqué dans ce meurtre ? Et quel en est le mobile ? Vous le saurez en lisant ce roman populaire, signé «  Sim ». Georges Simenon l’a publié en 1931.

Ce lit bien agréablement.



Extraits :


-  J.K. Charles n’était après tout qu’un homme, autrement dit un être possédant fatalement un certain nombre de  ces points faibles.

-  Boucheron était un solitaire. Les vérités crues que lui révélait son métier n’avaient pas tué en lui l’admiration pour la femme. C’était un timide, par surcroît et, comme tous les timides, il avait un grand fond de tendresse disponible.

-  Oh ! Ce n’est pas par modestie ! Je ne suis pas modeste pour deux sous … La modestie c’est une qualité qu’achètent à bon compte ceux qui ne peuvent pas en avoir d’autres.

-  Il y peu d’êtres qui rendent un son net !


-  Chacun naît avec une qualité dominante.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire