" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

dimanche 15 février 2015

Georges Simenon : " Sept petites croix dans un carnet "



Pour la petite histoire, cette nouvelle, écrite en 1952, a remporté un prix aux Etats-Unis. Pour faire court, c’est l’histoire d’un gamin d’une douzaine d’année qui, à l’insu de son plein gré, devient, le temps d’une nuit, un chasseur de prime. Une partie de l’action se déroule dans un commissariat de police de Paris ; au mur est affiché la carte des rues de la capitale , à portée de main, des téléphones et au bout du fil,  des policiers qui travaillent la nuit à l’écoute de la ville. Nous y faisons la connaissance, entre autres, du commissaire Saillard qui ressemble comme deux gouttes d’eau à Maigret. Si vous aimez vous balader dans les rue de Paname, alors vous allez être servis …
Tout cela est évidemment délicieux et les portraits des différents personnages sont rendus en technicolor à la manière « Simenon », soit plus vrais que nature.

                                                                                                                                
Extraits :


- Rien que des pauvres, dans ce quartier-là, des jeunes qui espéraient en sortir un jour, des moins jeunes qui commençaient à perdre confiance, et des moins jeunes encore, des presque vieux, de vrais vieux, enfin, qui s’efforçaient de faire bon ménage avec leur destin.

-  « - Voyez-vous, les pauvres types ne sont pas aussi malheureux qu’on le pense. Sinon, ils ne tiendraient pas le coup. Ils ont leur univers, eux aussi, et, dans les recoins de cet univers, un certain nombre de petites joies. »


-  André Lecoeur avait lu quelque part que tout être, si terne, si infortuné soit-il, une fois dans sa vie, tout au moins, connaît une heure d’éclat, pendant laquelle il lui est donné de se réaliser.

2 commentaires:

  1. Oui, c’est une petite histoire que je trouve très amusante. La similarité entre Maigret et Saillard que vous décrivez peut expliquer pourquoi cette nouvelle figure dans la collection anglaise « Maigret’s Christmas : nine stories. »

    RépondreSupprimer
  2. Exact ! Dans le volume en français " Tout Simenon 5 ", on y retrouve également, entre autres, " Un Noël de Maigret " , " Le petit restaurant des Ternes " ( conte de Noël pour grandes personnes ", etc ... Quels délices ! ! !

    RépondreSupprimer