" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

vendredi 16 janvier 2015

Laurent Gaudé : " Ouragan "







Une terrible tempête fonce droit sur le Nouvelle-Orléans. Tout au long de ces 180 pages, nous allons suivre quelques personnages qui se débattent au sein de cette furie et tendent de survivre. Tout d’abord, Joséphine Line.Steelson, « négresse depuis presque cent ans », le révérend visiteur de prison, Keanu Burns qui va retrouver après dix ans d’absence son épouse Rose et son fils Byson , neuf prisonniers qui se sont échapper de leurs cellules. Leurs chemins s’entrecroisent, certains ont peur, d’autres se résignent…

Les nouvelles et des romans de Laurent Gaudé ont un point en commun : ils nous tétanisent, nous terrifient, nous laissent groggys. Avez-vous essayé aussi : «  Le bâtard du bout du monde «  la nouvelle qui se trouve dans le bouquin «  Les oliviers du Négus » ?  Terrrrrrrrifiant !


Extrait :


Je sais que la nature va parler. Je vais être minuscule, mais j’ai hâte, car il y a de la noblesse à éprouver son insignifiance, de la noblesse à savoir qu’un coup de vent peut balayer nos vies et ne rien laisser derrière nous, pas même le vague souvenir d’une petite existence.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire