" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

lundi 13 octobre 2014

Marie Darrieussecq : " Truisme "




La narratrice, assez esseulé, finit par trouver un emploi dans une chaîne de produits cosmétiques où elle devient une excellente employée mais aussi pas mal exploitée. Jusqu’au jour où elle se rend compte que son corps se met à se métamorphoser. D’abord ces petites tétons qui lui poussent en dessous des seins ; ensuite elle se surprend de plus en plus souvent à pousser des grognements ; les sandwichs au jambon et les rillettes la rendent malade jusqu’aux vomissements, elle leur préfère d’ailleurs les patates crues, etc. Bref, il faut bien se rendre à l’évidence : elle se transforme en … truie.

Bon, soyons clair : il faut avoir le cerveau quelque peu tordu pour concevoir et engendrer une histoire pareille. Comme il faut être, sans doute,  un sacré vicelard pour en apprécier la lecture. Perso, je prends !
Marie Darrieussecq tient très bien la route avec son récit ; elle aurait eu cent fois l’occasion de se fourvoyer. 
Voici le genre de livre qu'il faut avoir lu car il est quasi unique de par le sujet traité et par son écriture très cool, j'allais dire " coulante "

Bravo !



Extraits :


- Je ne pouvais plus manger de sandwich au jambon, cela me donnait des nausées, une fois même j’avais vomi au square. Ça faisait mauvais genre.

-  Comme il parlait arabe la conversation n’était pas un problème, on ne se disait rien, on se faisait des signes, on s’aimait bien.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire