" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

lundi 27 octobre 2014

Les neutrinos, espions de l'univers ?




Le neutrino est une particule élémentaire dont l’existence a été postulée en 1930 par Wolfgang Pauli. Sa masse est proche du zéro. A chaque seconde, cent milliards de neutrinos, ces particules fantomatiques en provenance du Soleil, traversent, à l’insu de notre plein gré, chaque centimètre carré de notre peau avant de parcourir la Terre de part en part et de poursuivre leur course dans l’espace vide et pourtant surpeuplé. Le premier neutrino venu est capable de franchir, sans le moindre dommage et sans que son mouvement en soit modifié si peu que ce soit, une épaisseur de plomb de plusieurs milliers de kilomètres. Les neutrinos, on s’en doute, sont difficiles à distinguer et leur rapports avec la matière sont extrêmement distants.
Or, il est à peu près certain que ces particules élémentaires soient de véritables petits espions de notre univers, qu’ils transmettent des informations en temps réel.

Si on peut concevoir que notre univers n’a pas de sens, on peut aussi, a contrario, concevoir et admettre que notre univers en ait un, autrement dit, une raison d’exister. (remarquez que j’emploie le  terme « notre univers » ce qui suppose qu’il en est d’autres, mais fermons la parenthèse). Si notre univers  a un sens, il doit obéir, d’une part, à certaines lois, mais également remplir certaines obligations. Par exemple : si notre univers a «  décidé » d’être en expansion, alors il faut qu’il suive le bon chemin. Les neutrinos veilleraient au grain… Sic !

Encore plus fort. Le monde scientifique admet que la vitesse impossible à dépasser dans notre univers est celle de la lumière, soit 300.000 km à la seconde (merci monsieur Einstein !). Au-delà de cette limite, les données changent : nous entrons dans … le temps négatif. Or, il vient d’être calculé que la vitesse d’un neutrino dépasse de 6 kilomètres la vitesse de la lumière (il paraît que les frères Bogdanoff n’en ont pas dormi !). Donc, on peut penser que les informations que sont capables de donner nos neutrinos le sont, non seulement en temps réel, mais également … dans le passé ! (ça vous en bouche un coin, là).

Mais à qui ou à quoi les neutrinos envoient toutes ces informations ?, me direz-vous ?  Ce sera l’objet d’un plus que probable prochain billet.


                                                         Catinus, de Liège, Belgium
                      (qui ne fait pas encore partie du monde scientifique mais, de sources bien informées, cela ne saurait tarder …)


Une courte vidéo sympa :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire