" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mercredi 3 septembre 2014

Le doyen de Sainte-Marguerite





Je m’appelle Jamal, j’ai 14 ans et j’habite rue Sainte-Marguerite à Liège avec mes parents. Nous sommes des Irakiens-Nestoriens. C’est un peu comme qui dirait des chrétiens. Nous avons fui notre pays et voici sept ans que nous vivons ici. Je suis enfant unique. Mon père travaille en ville dans un magasin de plomberie-sanitaire. Il y est ouvrier. Je lui dis : «  Pourtant tu es comme qui dirait ingénieur ». «  - Oui, il me répond, ingénieur mais ici il y en a des paquets, des ingénieurs, et un étranger comme moi, il est bien content de travailler comme ouvrier ». Mon père il travaille beaucoup-beaucoup, même souvent le samedi et pour des taches que beaucoup ne veulent plus faire, comme déboucher les cabinets ou les fosses sceptiques. Ma mère, elle, était, dans le temps, comme qui dirait institutrice mais ici y en a des tas d’institutrices et des plus malignes qu’elle. Alors, comme elle sait bien se débrouiller en français et en english, elle accompagne les femmes du quartier, nouvelles arrivantes, dans des écoles de devoir.

Je vais dans une école qui se trouve dans ma rue, c’est facile. J’adore les maths et pas trop le français et les langues. Tous mes potes sont des gosses qui viennent de l’étranger. Je vais pas te citer toutes les nationalités, on n’en finirait pas. Mon père il dit : «Tous des »  pas bien vus « ou « pas bienvenus »,   je ne sais plus maintenant. Nous, on s’est fous. En gros, on s’entend bien entre nous, les étrangers, les « pas biens venus »  .

J’ai une grosse tête, c’est comme ça que je suis fais. Quand ils ne me connaissent pas, les gens ils me regardent drôledement. Tu connais la blague de Toto  qui dit : « Maman, c’est vrai que j’ai une grosse tête ? »  - « -Mais non, qu’elle dit la maman. Va donc à la cave et ramène-moi 10 kilos de patates, tu les mettras dans ta casquette ». Ha-ha-ha ! J’ai les cheveux courts, en brosse. La mode, à mon âge, c’est de se raser la boule à zéro. Moi j’aime pas trop. Rapport à ça, je te raconte. L’autre jour, à la piscine du Saint-Sépulcre, Zoubida m’a vu en slip et en a parlé à Yasamin qui est ma meilleure amie. Zoubida lui a dit ceci : «  Jamal, il est poilu comme un ours. Et en plus, il a des poils sur le dos, c’est hôôôôrrrible ! Yasamin, dis lui de se raser et s’il est aussi poilu du sexe, hop il faut qu’il enlève tout ça. C’est hôôôôrrrible ! ».  Question hygiène, il parait. Et puis les filles n’aiment pas les poilus comme des ours, t’as qu’à voir ! Elle m’a donné de la crème dépilatoire de chez Veet. Yasamin m’a aidé surtout pour les poils dans le dos, normal ! » . Mais voilà que j’en parle à Youssef : « T’es pas bien , qu’il me dit : tes poils vont repousser drus et dans un an, ils ressembleront à du fil barbelé et toi à une brosse de chien dents ! »

Ici, tout le monde m’appelle «  le doyen ». J’explique. Comme je te l’ai dit plus haut, nous sommes des chrétiens, comme religion. Et il m’est venu une idée : devenir doyen. C’est un beau métier, on est souvent dans les églises et puis ya tous les honneurs qui vont avec, c’est très classe. Voici quelques mois, j’ai rencontré le nouvel évêque de Liège, monsieur Jean-Pierre Delville, même que c’était le seul jour de l’hiver où il avait fait assez froid. Je me présente à lui  et dis «  Ca pince, Monseigneur ? » . « Ha-ha-ha » , qu’il fait l’évêque, «  de circonstance et de bon aloi, Jamal ! ». Il m’explique que maintenant à Liège, il n’y a plus que deux doyens, un sur la rive gauche et l’autre sur la rive droite. Et bien je veux devenir le prochain de la rive gauche. Si tu veux devenir « doyen «  tu dois montrer que tu as certaines aptitudes. Et déjà se faire un nom, se faire connaître. Aussi, avec mon vélo, je parcours toutes les églises. Je vais pas toutes te le citer on n’en finirait pas - paraît qu’il y en a eu 116, rapport au livre de monsieur Robert Ruwet que ma mère m’a offert pour mon anniversaire-.

J’aime d’abord et avant tout la basilique Saint -Martin, la plus belle de toutes et de loin ! Je vais également souvent à l’église de Sainte –Marguerite qui est assez jolie à l’intérieur. Sainte Catherine est adorable ; St-Nicolas en Outremeuse me plaît assez surtout autour du 15 août ; à St-Remacle, j’y ai découvert la statue de Saint-Julien l’hospitalier, tu sais, celui de la légende racontée par monsieur Flaubert que je connais quasiment par cœur, t’as qu’à voir ! ; St-Louis, rue Grétry,  est l’église qui résonne le plus, même quand tu sors de d’là, t’a le bourdon qui sonne dans ta tête ; je vais chaque semaine écouter les vêpres des sœurs bénédictines sur le boulevard d’Avroy et au moins une fois par mois, j’enfourche ma bécane et je fonce sur le ravel et hop,  je grimpe à l’abbaye de Brialmont à Tilff, prier dans le parc ou dans la chapelle.« T’es juste trop mystique, toi ! »,  qu’ils disent mes potes.

Sur ce, je vous bénis !

    

                                                                           Jean Catin ( 2014)




                                             En Bonus

-  Ahmad Jamal : «  Saturday Morning « :

-  Panorama de Liège vu du haut de la basilique Saint-Martin :

- un p’tit tour à l’abbaye de Brialmont :

http://www.sonuma.be/archive/une-retraite-en-abbaye


                                            ... la basilique sous les zoizeaux ...


                                        ...  Liège sous la lune ...



Ce texte a été placé également dans un site de lecture. En voici le lien :

http://www.critiqueslibres.com/i.php/forum/sujet/11908



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire