" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

dimanche 17 août 2014

Georges Simenon : " Le rapport du gendarme "




Un inconnu est renversé par une voiture juste devant la ferme de Gros Noyer tenue par une famille : Etienne Leroy, Joséphine son épouse, Lucile la fille et le patriarche Leroy. Un brigadier et deux inspecteurs découvrent le responsable de l’accident. L’inconnu, lui,  est grièvement blessé et intransportable à l’hôpital. Il loge dans cette ferme. On se rend compte qu’il est amnésique. Qui est-il ? Et Etienne est-il bien le fils du patriarche Leroy ? Et Lucille est-elle bien la fille d’Etienne ? Et Joséphine dans tout cela ?
«  Tous les journaux ont parlé de l’affaire du Gros Noyer, l’hécatombe du gros noyer. »

L’empoissonnement raconté au chapitre IX est particulièrement bien enlevé. Et d’ailleurs tout est bien dans ce roman «  dur «  de Simenon. Hé !



Extraits :

-  Lucile aidait sa mère. Jamais elle n’allait danser au pays. Jamais on ne la rencontrait avec un garçon. Quand elle avait une heure de libre, elle lisait, toujours les mêmes petits romans qu’elle achetait à Fontenay, et elle aurait été capable de lire en tirant les vaches.


-  Les malades, à qui le médecin annonce qu’ils n’ont que pour deux, trois, quatre ans à vivre, à la condition de suivre un régime strict, éprouvent in soudain soulagement, et ce sont désormais des potions ou des soins qui marquent les étapes des jours.

2 commentaires:

  1. Comment classeriez-vous ce roman parmi vos lectures de Simenon ? Je ne veux pas lire toutes ses œuvres, mais j’aime bien des sujets médicaux. Mes remerciements. David

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour fidèle lecteur ! Je classerais ce roman parmi ceux où la médecine joue un rôle. En effet, le blessé est devenu amnésique et dans le chapitre IX, Simenon nous décrit comment Joséphine utilise les champignons pour supprimer son mari. Parmi les romans de « type médical «, signalons : « L’ours en peluche « , « Malempin « , « Le cercle des Mahé « , « Les anneaux de bicêtre « .
    D’autre part, j’aimerais lire votre roman « Docteur Maigret « pour autant qu’il soit disponible en français . Comment peut-on se le procurer ?
    Mes salutations !

    RépondreSupprimer