" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

lundi 21 avril 2014

" Tu es un vrai Liégeois si ... ", spécial quartier Sainte-Marguerite




Vous connaissez peut-être la page Facebook " Tu es un vrai Liégeois si... ". Voici un copier-coller de quelques postes à propos du quartier Sainte-Marguerite. Je me suis permis de les épurer quelque peu ...



Véronique Grodent :                                                                         
13 avril, 17:57
Qui se souvient du magasin de jouets au coin de la rue Hocheporte et de la rue Saint-Severin? Comment s'appelait-il?C'était un fournisseur de saint-Nicolas qui passait chez nous — heureuse.

8 personnes aiment ça.

Véronique Grodent :  J'ai toujours mon vélo de ma grande communion acheté là-bas ainsi que différents jeux. Comme on descendait à pied en ville de sainte-Walburge, on faisait toujours escale à cette vitrine.

Jean Pierre Michotte :  je me rappelle bien du magasin mais je ne peux vous donner le nom dsl

Benoit Renson  : Moi je l'ai connu comme " le palais de la musique " ou j'ai acheté ma première guitare à 12 ans...

Benoit Renson :  Au départ, ils étaient au degrés Square Notger...

Emile Roka Le patron : , Benoit Renson , était Jo Switten, l'accompagnateur du chanteur liégeois EMILE LAMBERT .

Véronique Grodent :  j'ai acheté ma guitare là-bas aussi. Une 3/4.Mais jamais su en jouer car gauchère

Louis Malfatti :  Véronique la guitare c'était dans "un magasin de musique" voisin vers la rue Hocheporte (bas), +ou- en face de la maternelle Agimont. Le magasin de jouets vendait des vélos (mon premier) et des petits soldats et des petites voitures Corgy et autres ... j'adorais !

Véronique Grodent :  plus haut, dans la rue saint-Severin, il y avait un autre magasin de jouets mais de moins bonne qualité mais il vendait des pétards où mes frères allaient faire leurs provisions

Véronique Grodent :  Il était un peu plus haut, sur le même trottoir de la rue saint-Séverin

Louis Malfatti :  Véronique pour moi hélas non pas de souvenirs

Véronique Grodent :  Louis, mon frère me dit que le magasin se situait plus ou moins deux maisons plus haut que le magasin de jouets chez Blistain mais c'était une droguerie. On y entrait par un couloir entouré de deux vitrines. Il y avait quelques jouets en vitrine mais c'était des babioles.


>>>>>>>





Claude Verday
13 avril, 16:33
Tes parents t'ont peut-être emmené(e) ici pour t'offrir de bons souliers :

42 personnes aiment ça.

Claude Verday :  Une idée des prix (en FB bien entendu)

Diana Suarez :  Non loin, il y avait aussi, rue Saint Séverin, les chaussures chez Léon

Christiane Marcotty :  le quartier de ma jeunesse!

Anthony Julio Brizz :  La rue de mon école

Henriette Kayser :  moi aussi le quartier de ma jeunesse souvenir !!!!!!

Sylviane Ghaye :  J'y suis aussi allé pour mes enfants

Annette Lambert :  une paire de botte

Raymond Maes :  Si on parle de Pécasse, ne pas oublier le magasin "chez Bouquette".

Jacqueline Baiwir  : Etant une enfant du centre de Liège nous allions faire TOUTES nos courses à pieds avec parents et grands parents. Ma grand-mère née en 1895 et une des premières "femmes patronne " d'une quincaillerie/cuivrerie du centre voulait absolument que l'on achète ses chaussures d'enfants chez GIBOREAU car ils étaient les seuls à posséder un appareil qui voyait le pied à travers la chaussure ! Ainsi si soulier trop petit, on voyait les orteils repliés et si trop grand on voyait trop d'espace...C'était magique de voir son pied comme dans un périscope de haut en bas... C'était cher mais rien de trop beau pour ses petites filles !! Avez-vous aussi connu ce magasin rue de la Régence ?

Jeanne Hébrans :  mais quel bon service on avait dans les magasins à l'époque, accueil, politesse et...qualité!

Christiane Marcotty :  Enfin, on parle du quartier ste Marguerite, ses commerces, ses écoles, qui se souvient du cercle où l'on jouait au bowling et où se déroulaient de chouettes soirées?

Jacqueline Baiwir :  Hé oui ; quand j'ai vu que les demoiselles de magasin ne s'asseyaient plus pour nous les essayer ça commençait à sentir le roussi ! Plus de Chausse-pieds non plus...la grosse dègringolade !

Josette Rase :  @ Jacqueline, il y avait aussi un marchand de chaussures, dans le passage Lemonier, qui avait cet appareil, pour voir comment notre pied se situait. Il ne fallait pas acheter des chaussures trop petites, car on ne les portait pas longtemps, trop grandes on risquait de se faire des " foulures "

Josette Rase :  @ Christiane, il y avait aussi les magasins Goffin-Bovy, excellents souvenirs, le petit-fils était mon beau frère. Que ces magasins étaient beaux, avec les fers forgés, l'escalier en chêne monumental, et l'étage où se trouvaient les tissus un peu p,us précieux

Josette Rase :  @ Christiane, et dans le dessus de la rue Ste Marguerite, il y avait la pharmacie Ducobu. C'est là que ma soeur a fait son stage de pharmacien. Comme elle habitait rue L.Fraigneux, on coupait au cours par le magasin Goffin, pour aller à Ste Marguerite. Avec mon neveu, nous étions gâtés par toutes les vendeuses. Et tout marchait, fonctionnait comme sur des roulettes. Hélas, c'est terminé ce temps là .
13 avril, 19:01 · J’aime · 2

Noelle Dielie :  Et le monsieur agé qui donnait des chiques à tous les enfants chez goffin bovy !
13 avril, 22:42 · Modifié · J’aime

Véronique Grodent :  A saint-Georges, il y a un de ces choix! mais pas bon marché
Hier, à 08:33 · J’aime · 1
Jean Pierre Eurlings :  Je partage votre avis pour les prix mais il est a noter qu'en période de rabais vous ne payerez pas plus que chez un bon chausseur du centre ville. Et si vous décomptez en plus le prix du parking.

Noelle Dielie :  Et aussi plus bas rue saint severin les chaussures Roger en face de la rue mississipi !

Aline Jehin :  J'ai acheté des souliers chez Pecasse, dans les années 80. Mes parents habitaient rue du Gl Bertrand.

Anne-Marie Baye :  moi également des chaussures chez Pécasse,nous habitions rue de l'Aumonier !!

Ginette Klompers :  et moi rue de Fexhe à cette époque...


>>>>>>>





Sarah-Valerie Gillet
9 avril, 09:36
t'es un vrai Liégeois si tu as connus cette école ...
Rue Hullos
Moi j'y ai fais mes AFS (Auxiliaire Familiale Sanitaire ! Aide soignante )Et il y avait court de Puériculture aussi .

Emilie Wanzoul :  Adorable Mme ackaert !

Elodie Seurette :  Qq sait ce qu'elles deviennent ?

Henriette Kayser :  et le bureau de Police a côté

Sabrina Van de Velde :  mon école

Sabrina Van de Velde :  Frédérique Lacoppe madame Hardy une des meilleures pour moi à l'époque

Sabrina Van de Velde :  et monsieur Chevalier le professeur foldingue tjs en vélo et encore maintenant ça m'arrive de le croiser mdrrr

Cecil Rikir :  Il est toujours en vélo et toujours foldingue lol

Colette Letawe :  chut sur le nom des profs voyons!!

Julie Borcy Chevalier  : à été désigné au prêt des livres et demis de ses fonctions de prof car trop d'élèves en échec à son cours

Lydiane Lassaux :  il était tant qd j y étai y a 75% des élèves en repêche avec lui en rétho j'avai 14 à mon exam il voulais me mettre un repêche patureau lui a dit "hé fou lui la paix " --> faut dire qu'il en avait marre de me voir hahaha mais a mon époque on c'était plain aussi mais on nous avait dit que ca servait a rien qu'il était nomé... qu'il y avait déjà un énorme dossier de plainte contre lui ... il était loin d'avoir une méthode adaptée à des secondaires ... même si son cours ( qd on le comprenait ) était très instructif

Sabrina Van de Velde :  moi aussi énormément de repêchages avec lui quand j'y étais et oui tout le monde le disait enseignant aussi à l'unif il ne faisait pas de différence entre ses élèves de là bas et nous ! Mais oui par contre son cours , ses exercices , ses shémas, ses diapo étaientt tjs préparés avec un très grand soin !

Sabri Na :  ahhh Madame Herbillon!!!!!  elle a du perdre tout ses cheveux avec moi!!!

Lydiane Lassaux  : avec soin ... mais quel bordel lol tout était mélanger on avait des petites annotation sur le coté ... au dessus enfin ca resemblai plus a rien ... mais ca reste un bon souvenir hahaha

Sandrine Hertoghs :  Prijot Très bien connu j'y étais

Claude Grivegnee :  L'EPANP devenue Lycée technique Jean Boets

MichelleetbrunoJaegers Delagrange :  oui ...j y suis allée

Raphaël Miklatzki  : Elle s'appelait "Ecole de Puériculture", maintenant c'est Lycée Jean Boets, je pense ?

Brigitte Ancion :  moi aussi et Manu Teicher c'était mon titulaire et je l'adorais .Je suis bien triste d'apprendre qu'il est décédé.Patureau aussi je l'ai eu.Serez en histoire ,Chevalier ça!!!!c'était le cas en Physique .j'ai tjrs rendu feuille blanche à ses exams.Leburton,Thomas en gym,et on avait cours de cuisine aussi ds le vieux batiment en bas des escaliers.Les belles années!!!!!

Sabrina Van de Velde :  ho Serez pas gardé un bon souvenir avec elle mdr son expression favorite quand tu oubliais qqch chez toi dans ton matériel scolaire " un bon ouvrier à tjs ses outils ! "

Emilie Wanzoul :  Oui Raphaël Lycée technique provincial jean boets mais bon tout le monde dit toujours Hullos

Marie Dufour :  Qui a connu madame Pirotte ?

Brigitte Ancion :  non Pirotte ça ne me dit rien désolée

Marie Dufour :  Avant 2000 prof d éducation physique

Christelle Hankart :  c'est pas la prof qui est décédée?

Marie Dufour  : Oui c'est elle

Christelle Hankart :  oui je l'ai eue comme prof

Marie Dufour :  Ma petite maman

Sarah-Valerie Gillet :  suis contente que ça vous a rappeler des souvenirs cette école et peut-être des retrouvailles pour certaines

Agnes Tourneur :  Peut etre vous souvenez -vous de Mr.Franck qui est devenu le directeur actuel?

Emilie Wanzoul :  Je l'avais en histoire! Génial ce prof! Quand je devais faire un travail et que je galerais, il me disait toujours tout ce que je devais mettre

Arlette Bovy :  il y a bien longtemps (45 ans) c'était toujours EPAN

Jenn Zven-Elise :  Ho que oui je me souviens de monsieur franck
C'est une personne exceptionnel j'adorais ce prof

Laetitia Deville :  oh que oui j ai été a hullos j ai eux torizzi monsieur colard madame colard madame hoffeman

Lydiane Lassaux :  Mme pirotte je me souviens du nom mais pas du Visage

Sabri Na :  Elles étaient deux soeurs : prof de gym...une gentille et l autre moins...j ai eu les deux...

Lydiane Lassaux :  ca me dit rien du tout... moi je revois une prof de gym qui a arrête au alentour de 2000 pour devenir décoratrice d'interieur mais me souvien plus de son nom ... et y avait Madame Massi ou un truc du style aussi non?

Sabri Na :  Oui masi et madame moes aussi....on allait au hall omnisport d angleur..que de souvenirs! Ariane Belli

Lydiane Lassaux :  ho oui Madame moes je pense que c avec elle qu'on avaiit joué badminton je m'était prise une raquette sur la tete... j'était completement sonnée et elle m'a engueuler parceque j'étais assisse

Emile Roka :  Ma fille Cristelle y a fait ses études dans les débuts 1990.

Brigitte Ancion :  il y avait aussi les annexes !!!rue du général Bertrand et au pont de seraing ds des sortes de chalets!!!

Brigitte Ancion :  je me souviens aussi de la friterie au coin agadir et pas tjrs très propre!!!!et un café en bas sur le coin pour aller écouter la musique dans le juxe box et manger nos tartines.

Raymond Nolmans :  @ Brigitte : Oui, mais elles étaient bonnes ( je travaillais dans le bâtiment bien visible en '73)

Angycoco Angy :  Mon fils tenais le snack la cubana

Isabella Milano :  Et mireille qui tenait la boucherie en bas


>>>>>>>







je ne met pas 2 min pour qu'il soit reconnu, si tu es un vrai de vrai...

25 personnes aiment ça.

Luc Franssen  : mignon

Benoit Renson :  je désespérais....

Carole Lambert  : Saint-laurent?

Jean-Michel Šojić :  École d'armurerie.

Bernadette Romainville :  École Léon mignon dans sa première version, actuellement elle est rehaussée d'un étage

Marcelino Hebrans  : Au cadran près de la rue Gaumont

Michele Verhopen :  oui école rue léon-mignon j'habitais avant presque en face et louais des kots

André Detilleul :  Rue Agimont

Jean-Michel Šojić  : Agimont c'est derrière.

André Detilleul  : ca à tellement changé

Renaud Dewulfe :  J'habite dans la rue , et oui sait plus comme avent aux point ou dès que je peuit je déménage , car sait un vraix bidon ville

Manon Gil Rodriguez :  L'ecole ou mon beauuuf chérie travail  James Ryan

Olivier Louwet : C'est "marqué d'su" (le mur blanc à droite)

Jean-Michel Šojić :  Et d'abord, on dit "C'est qu'est-ce qui fait mis su'l mur !"

Olivier Louwet : :Awè j'mé trompé

Guy Ory : :mon fils de 16 ans y fait ses etudes

Jean-Michel Šojić : :Ah ? Il n'y a pas que des Français dans cette école ?

Benoit Renson : :au départ, c'était une école de cordonnerie, si je ne m'abuse...

Benoit Renson : :mais elle est connue comme armurerie...

Ferdinand Freddy Herbillon :  les deux a la foi

Massimo Aleotti : :Armurerie, bijouterie, fine mécanqiue ....

Nours Nounours : :Pourtant il est écrit en grand école professionnelle d'armurerie

Eric Pirson  :  Bon allez, la culture, c'est comme la confiture...etc, etc.... I.C.E.T.F.M.A.H est le nom officiel de cet établissement scolaire de la Ville de Liège; Décodé, cela donne : Institut Communal d'Enseignement Technique de Fine Mécanique, d'Armurerie et d'H...Voir plus

Christian Deflandre :  mes enfants et mon beau fils son diplomé de cette ecole

Arlette Paquot :  Mon ecole


>>>>>>>


Jean-Michel Šojić
2 h
Où se trouve l'école où l'on forme des pignoufs ?

Benoit Renson :  avant, c'était les castors...

Eli J. Violetta  : Un peu partout, maintenant

Jean-Louis Massart : :A l'hôtel de ville di lidje

Jean-Michel Šojić : :m'étonnerait. Si tu ne trouves pas en deux minutes...comprend pas !

Caroline Tomballe : :Une école de cordonnerie ?

Ferdinand Freddy Herbillon :  pignouf toi même

Jean-Michel Šojić: : Excellente réponse !

Jean-Michel Šojić :  Je répondais à Caroline !

Nathalie Bagatella: : A seraing

Jean-Michel Šojić : Peut-être. Mais à Liège ?

Benoit Renson : :pour toutes inscriptions, se renseigner rue de la Loi, à Bruxelles...

Nicole Frankson  : Juste à côté de l'école des enossins moussis à sot !

Marie G Vilenne :  Alors, serait-ce une école de cordonniers ???
J'ai trouvé ceci qui me met la puce à l'oreille :
"Pignouf" :
- Vieilli : Grossier, mal élevé, rustre;
- Injurieux : Homme grossier, mal élevé, butor, malotru, rustre;
- Péjoratif : Homme, inconnu.
→ voir type, clampin, mec, gonze etc;
- Apprenti cordonnier;
- Fruit imaginaire qui constitue l’alimentation principale du flagada,
(animal lui aussi imaginaire)
(cf. Wiktionnaire)

Eli J. Violetta  : À l athénée, notre prof de géo nous disait pignoufs

Jean-Michel Šojić : :Chapeau bas et talon haut Marie !

Ferdinand Freddy Herbillon :  dans cette école il y a trois apprentissages armurerie horlogerie -bijouterie et cordonnerie

Jacqueline Mossoux : :Léon Mignon

Marie G Vilenne Oups... déjà trouvé plus haut... Bravo !


>>>>>>>







Benoit Renson
2 h
je vais m'absenter pour cette après midi; je vous laisse un devoir: quelle fut cette tragédie, à Liège, près de Sainte Marguerite? Bon travail, et on ne triche pas! Lol..
je vais m'absenter pour cette après midi; je vous laisse un devoir: quelle fut cette tragédie, à Liège, près de Sainte Marguerite? Bon travail, et on ne triche pas! Lol..

11 personnes aiment ça.

Régine Renard : :un incendie ?

Marcel Stas : :le V2 à Fontainebleau

Danielle Dambermont : :l'explosion d'une bonbonne de gaz ?

Aline Jehin : :Je dirais comme Marcel, V 2

Alain Leunen : :un char teleguidé

Rene Robyns :  Oui un char teleguide

Nicole F Lefebvre : :tragédie de Fontainebleau septembre 44 un tank (Goliath) explose il y aura un héros que beaucoup ne connaisse pas Maurice Waha

Lurkin Vincent : :Je dirais comme Nicole F Lefebvre, en septembre 44 les allemands ont fait exploser un tank. au carrefour Fontainebleau.Leur but était de freiner l’avancéedes troupes américaines.
Maurice Waha tenta d’éviter cette catastrophe. Hélas, il fut la première des 95 victimes que l’on eut à déplorer."

http://www.sainte-marguerite.be/.../SalutMaurice...

Christophe Liesens : :Vous avez raison sais un char qui as fais sa

Régine Renard : :Le 7 septembre 1944, les Allemands firent exploser un tank au carrefour Fontainebleau. Leur but était de freiner l’avancée des troupes américaines. Maurice Waha tenta d’éviter cette catastrophe. Hélas, il fut la première des 95 victimes que l’on eut à déplorer.

Régine Renard :  c'est Nicole qui aura une sucette lol

Régine Renard :  j'avoue... moi j'ai triché

Christophe Liesens :  Moi aussi regine mea culpa

Georges Renkin : :explosion d'un petit char chargé d"explosifs près d'une boulangerie

Alain Charette :  Régine Renard Lurkin Vincent clap clap clap


>>>>>>>




Quelle belle église! Quel calme! Elle est connue pourtant...
Quelle belle église! Quel calme! Elle est connue pourtant...

Vous et 8 autres personnes aimez ça.

Jean-Michel Šojić :  Bof.. Saint-Denis ?

Benoit Renson :  non

Philippe Schreiber :  On dirait le Coq de la cathédrale St Paul ...

Jean-Michel Šojić  : Ça commence par "Saint-" ?...

Benoit Renson  : quand in n'arait des coqs è nosse villèdje...

Benoit Renson :  oui mon fils...

Jean-Michel Šojić :  Merci. J'ai ouvert la voie, je laisse une chance aux autres..

Benoit Renson :  vade in pax, fili...

Jean-Michel Šojić :  Saint-Servais, sans toiture plate ?

Josiane Dodémont :  Saint Roch?

Philippe Schreiber :  Je l'ai !!! Sainte Marguerite !

Philippe Schreiber :  Construite en 1868, il s'agit en fait de la 3ème "version" de l'église Sainte-Marguerite. Sa construction était devenue nécessaire afin d'augmenter sa capacité mais aussi parce que la précédente tombait en ruine. L'église telle que vous pouvez la voir sur cette carte postale d'époque à été détruite en 1985.

Josette Brevers :  L'église ou nous nous sommes mariés en 1956

Josette Brevers  : Pour veronique nous gardons un très bon souvenir de vous et de votre maman .tres heureux de vous retrouver ici bises à vous deux,

Cécile Goekels-Cornet :  C'est sainte Marguerite en face de l'école ou j'ai enseigné et remplacée par une horreur qui pourrait être désacralisée vu l'évolution du quartier !

Lurkin Vincent  : La tante de ma maman a habité rue Bas Rhieux et je me souviens vaguement de cette église. Je pense qu'elle a quitté la rue au milieu des années 80 à cause des dégâts occasionnés par le tremblement de terre.

Josette Brevers  :  Pour mr Marcel ". Pour apprendre quelque chose il y a Google et le dictionnaire .


>>>>>>>

" Tu es un vrai Liégeois si ..." c'est par ici :



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire