" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mardi 16 avril 2013

Joseph Deleuse : " Le Vallon de la Légia "




Ce présent recueil, signé par Joseph Deleuse (ancien professeur au collège St-Barthélemy, animateur-conférencier et guide dans des promenades-découvertes),   brosse un tableau très complet de ce que fut la Légia, cet ensemble de ruisseaux qui a largement contribué à la création et au développement de la cité de Liège. L’auteur nous raconte la progression de la Légia à travers la ville et son évolution au fil du temps. Tout au long de son parcours, nos aïeux liégeois ont construit des moulins; des fontaines ont jailli presque miraculeusement ; une étonnante quantité de métiers s’est créée en amont et en aval, au sens propre comme au sens figuré.

 Le texte est clair, précis, abondamment documenté et illustrés (plans, photos, archives, dessins, …) tout cela dans un langage compréhensible par tous (ah ! la pédagogie !). Et puis monsieur Deleuse  profite de l’occasion pour nous raconter sa ville, qu’il aime, qu’il adore (et cela ne date pas d’hier !).
Quelques mots –clés : les beaux restes du cours de la Légia – le tracé – galeries, puits, conduites, araines et égouts – l’eau potable – les moulins – les vignobles – le charbon- suggestion de promenade, etc…

Un ouvrage pour mieux comprendre, en finesse, la ville, la Cité : Liège.


Extraits :

- La Légia primitive était un ensemble de ruisseaux descendant du plateau Hesbignon pour converger vers un des nombreux bras de la Meuse (…)

- Les moulins de la Légia sont vraisemblablement apparus dès le 12è siècle. (…) Au 18è siècle, on en compte entre 14 et 23 ( ?) sur tout le parcours de la Légia, dont six à Ans. (…) Les moulins servaient à moudre les céréales panifiables, le malt pour la cervoise, les écorces de chêne pour les tanins et même les fruits et la nourriture pour les animaux.

-  En plus des meuniers et des boulangers, des métiers annexes sont venus se greffer autour des charbonnages. Ce sont les marchands de houille, les charretiers, les maréchaux-ferrants, les forgerons mais également les « bôtis «, les « botrèsses «, les côtiresses «, les porteuses d’eau, les lavandières-repasseuses, les tailleurs, les cordonniers, les «  mangons «, sans oublier les cabaretiers qui fermaient obligatoirement durant la messe dominicale … !

- La Hesbaye est un réservoir d’eau potable exceptionnel. On y dénombre 45 km de galeries de captage et 17 km d’aqueducs dont la construction à seulement commencé en 1847 pour se terminer en 1863. Ces galeries sont  des tunnels creusés dans la craie et les dimensions sont de l’ordre de 1,80m de haut et 1.50 m de large. Elles produisent, par jour, 50 000 m3 d’eau pour 350 000 personnes, ce qui est insuffisant puisqu’il faut ajouter les eaux du Néblon.





               Lors de la visite de la Légia, rue des Remparts, Liège le dimanche 14 avril 2013
                                 Joseph Deleuse et une partie de son public attentif.



Joseph Deleuse organise des visites guidées tout au long de l’année.
Celle du vallon de la Légia et celle des fontaines Roland. Elles sont très agréables et on y apprend une foule de choses.
 Voici d’ailleurs l’agenda complet de toutes les visites de l’année organisées par la ville : 

Bonnes balades !

---------------------------------

Un article dans Proximag



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire