" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

jeudi 17 janvier 2013

Jonas Jonasson : " Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire "



Dans une maison de retraite, en Suède, on va fêter les cent ans de Allan Karlsson ; mais notre homme en a décidé autrement : il enjambe la fenêtre de sa chambre et prend la poudre d’escampette. S’ensuit une longue fuite, en compagnie de trois compagnons trouvés ici et là, afin d’échapper à la police et à des gangsters. Parallèlement, l’auteur nous conte la vie mouvementée de cet Allan, artificier de son état, qui a très bien connu Franco, Truman, Mao, Tchang Kaï-check et surtout son épouse, Staline, etc…

Hélas, et je n’en cerne pas vraiment les raisons, je ne suis jamais rentré dans le roman que je me réjouissais de lire à la lecture de critiques élogieuses de certains internautes. J’ai même décidé d’abandonner la lecture à la moitié de l’histoire (ce qui est assez rare). 

Tant pis ! Passons à autres choses. >>>

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire