" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mercredi 11 mai 2011

Georges Simenon : " La Vérité sur Bébé Donge "






















Après dix ans de mariage, Bébé Donge verse de l’arsenic dans le café de son mari. François Donge en réchappe. Arrêtée, Bébé plaide coupable. Quand on l’interroge sur les motifs de son acte, elle répond qu’elle en ignore les raisons. François ne porte pas plainte mais le procès aura lieu tout de même. Lors de l’interrogatoire, l’inculpée parle de la haine qu’elle portait, qu’elle porte pour son mari. « Il fallait que ce soit lui ou moi qui meurt « . Chacun s’interroge, surtout la victime …

Chez Simenon, rien n’est jamais tout à fait blanc ou noir. Plutôt gris. Gris clair, gris foncé. Et puis il y a de la pluie, beaucoup de pluie , du brouillard aussi. De drôles de couleurs , en demi-teintes ; des zones d’ombres, des non-dits, … et l’abîme, une certaine désespérance, un gouffre ?

Et puis, Simenon sait cet art, consommé à la petite cuillère, de nous rendre mal à l'aise ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire