" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mercredi 25 mai 2011

Corinne Maier : " No Kid "






















Figurez-vous qu’il existe des personnes qui ont décidé de ne pas avoir d’enfants. Même pas des « cachés « - ce qui est fort à la mode -. En english, on les appelle, non plus les childless ( les sans-enfant ), mais les childfree – admirez la nuance qui est de taille. Vous pourriez même dire d’eux « les débarrassés de moutard « .

Dans cet essai bien enlevé et jubilatoire, Corinne Maier nous conte quarante raisons de ne pas avoir d’enfant. Chacun les siennes car elles sont souvent multiples. Quelques titres de chapitres : le désir d’enfant, une inspiration tarte – métro, boulot, biberon, non merci ! – l’enfant, un tue-désir – enfant, trop cher - l’occuper, un casse-tête - les pires corvées des parents – l’enfant, un pot de colle –élever un enfant, mais vers quoi ? – trop d’enfants sur terre .

Donc les raisons ne manquent pas pour vous abstenir de procréer. D’autres ne sont pas évoquées ou simplement suggérées. Mes suggestions :

Procréer, une abomination – procréer et l’égoïsme nombrilisme – procréation et les pulsions femelles, …

Perso, Corinne Maier, à travers son livre, prêche un converti vu que j’ai toujours ressenti une aversion dans le fait de transmettre une copie plus ou moins conforme de moi-même et de l’imposer à la race humaine. Trop, c’est trop, te veel is te veel, too much is too much. De plus, ce n’est vraiment pas un coup à lui faire à ce moutard ! Un scénario qui appartient aux pires de mes cauchemars !

Extraits :

- Chaque enfant né dans un pays développé est un désastre écologique pour la planète toute entière.

- Michel Houellebecq, dans son livre , « La possibilité d’un île « , évoque le dégoût légitime qui saisit tout homme normalement constitué à la vue d’un bébé.

- Rien n’est plus limité que la conversation du parent sidéré parce qu’il a réussi à créer un être humain.

- Avoir un enfant est le meilleur moyen d’éviter de se poser la question du sens de la vie, puisque tout tourne autour de lui : il est un merveilleux bouche-trou à la quête existentielle.

- Pas d’enfant, non merci. Il vaut mieux ne pas. La dénatalité est notre seul espoir.

- De Michel Houellebecq : l’enfant est une sorte de nain vicieux, d’une cruauté innée.

- En fait, la lecture est la meilleure ennemie de la réussite. Le malentendu est total : les enfants qui aiment vraiment lire deviennent des barjots, j’en suis la parfaite illustration. Quand j’étais enfant, rien ne m’intéressait, ni l’école, ni la musique, ni les promenades, ni les vacances. Résultat : je suis asociale et incapable de travailler en équipe.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire