" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mardi 1 mars 2011

Georges Simenon : " Les 13 énigmes "











Avant Maigret, il y eut l’inspecteur G7, déjà très doué pour résoudre ses enquêtes. C’est son collègue qui est le narrateur. Ainsi sont proposées treize énigmes, en quelques pages. Donc ici, pas le temps de mettre en valeur une des grandes qualités de Georges Simenon : la peinture, l’analyse des profils psychologiques des ses personnages.

Portraits succincts donc de, par exemple, deux personnes qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau, à part un tatouage… Une noyée est repêchée puis disparaît… Un énorme bahut qui se déplace tout seul dans une chambre … Un bourgeois cherche un cadavre dans sa cave mais ne le trouve pas… Et il y a même un jeu de piste.

Amusant !

Extraits :

( origine du nom de G7 )

- Place Saint-Georges, une voiture de la série G7, s’arrêta à quelques mètres de nous ( donc de l’inspecteur B…) dont je devais devenir le compagnon presque inséparable et à qui je donnai par la suite, en souvenir de cette première rencontre, le sobriquet de « G7 « qui lui est resté.

- Six cents habitants dans le village. Quatre cents ne parlant que l’allemand ou plutôt le patois du Haut-Rhin. Deux églises : l’une protestante, avec un pasteur suisse, l’autre catholique. Enfin, des haines et des jalousies à vous dégoûter à jamais de l’humanité et en tout cas de la campagne.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire