" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

samedi 5 février 2011

Georges Simenon : " La Rue des Trois Poussins "



















Six nouvelles de Georges qui datent des années ’30-’40.

« La rue des trois poussins « , qui relate quelques uns de ses souvenirs d’enfance liégeoise.

« Le comique du Saint Antoine « ou les exploits d’un soulard dans des bistrots.

« Le mari de Mélie « où va se nicher la tendresse, l’affection d’Amélie.

« Le capitaine du Vasco « dialogues entre un capitaine et son mécanicien en chef répugnant.

« le deuil de Fonsine « ou quand Fonsine Sirouet lance une casserole à la tête de sa sœur Fernande et ce qui en advient. Hautement comique !

« Le crime du Malgracieux « , petites et plus grandes escroqueries d’un agent immobilier sur la côte d’Azur.

« Le docteur de Kirrenes « ou quand un médecin refuse de prescrire de l’alcool à un de ses patients qui en a pourtant bien besoin.

Tout cela sent le vécu vu que Simenon a passé le plus clair de son temps à épier les comportements de ses semblables.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire