" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

jeudi 6 janvier 2011

Georges Simenon : " Les Suicidés "







Juliette et Emile s’aiment. Ils sont issus de milieux sociaux différents. Le père de Juliette n’approuve pas cette liaison. Les deux amoureux décident de fuir à Paris . Cette idylle tourne vite au cauchemar, des disputes éclatent, l’argent vient à manquer. Dans le même moment, Monsieur Grandvalet fait suivre les amants par un privé. Emile et Juliette se sont trompés. Tout cela finira bien mal.

Une fois de plus, à travers une histoire toute simple, banale, Simenon nous mène vers un abîme. Avec le brio qu’on lui connaît.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire