" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

dimanche 20 septembre 2009

Liège-Guillemins, la plus belle gare d'Europe


Oufti ! Ya pas à dire : elle a de la gueule not’ nouvelle gare. De la bel ouvrage !

De très nombreux liégeois étaient au rendez-vous ce vendredi 18 septembre pour l’inaugurer dignement. Beaucoup de très jeunes, ce qui est bon signe : ils apprécient leur ville ! A c’t’heure elle est grande ouverte. Déjà qu’elle avait du chien, du peps lors de son aménagement. Nous l’avons vu grandir au cours de ces 9 dernières années et je pense ici à ceux qui ne la verront jamais et qui auraient tant voulu l'admirer aussi, mais qui sont mourus …

Avec ses escaliers majestueux qui vont être témoins de tas d’évènements : des rancards, des rendez-vous, des kiss amoureux, des départs, des retrouvailles, des ruptures, des bagarres, des vols, des meurtres peut-être-sans doute ( ? ) , des déclarations d’amour,des deals de toutes sortes, des manifestations, des rires et des pleurs ( j’suis romanticos, môa, t’vois ! ) .

La galerie commerçante est au goût du jour : un peu trop chic, froide, classieuse, moderne quoi. Heureusement les bistrots et les commerces de la place et de la rue des Guillemins sont toujours bien-là …

Un vrai régal pour môa qui adore les gares, les trains, les bus … et le métro londonien. Peut-être un peu moins pour les « petites gens « , comme dit Jacques Chirac dans les guignols de l’info : était-il bien nécessaire de dépenser autant de millions d’euros pour un édifice pharaonique, stalinien ? Ils ne comprennent pas trop bien ou ils ont loupé une réplique dans l’affaire … Le projet à loupé également le rendez-vous avec les panneaux photovoltaïques, et c’est un peu dommage … Le débat est lancé ( mais pas ici ,attends-toua ! ) .

A noter l’esplanade qui surplombe l’ensemble : la vue de la Cité Ardente y est fantastique !

Bienvenue ! Welcome ! You welcome ! Wilkomme ! Onne d’jate de cafè, mî p’ti poyon !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire