" Je m'éveille le matin avec une joie secrète, je contemple la lumière avec ravissement et tout le reste du jour je suis content "
Montesquieu

Ma nouvelle vie à Lîdge

mardi 4 août 2009

Promenade bucolique


Marie, alias Gri-Gri, mon amie liégeoise m’a proposé ce samedi de faire une petite balade sur le sentier du Ravel de la ligne 38 qui va de Trooz à Hombourg. « traversant le Pays de Herve du nord au sud, la ligne 38 ( construite à la fin du XIX ème siècle) est cette ligne de chemin de fer qui reliait autrefois Chênée à Plombières … Désaffectée, elle est devenue désormais l’une des plus belles voies vertes de Belgique réservées aux promeneurs, joggers, cavaliers et vttistes « .

Mais ma très agréable compagne ( cum pagnem = qui partage le même pain que soi ) désirait également m’inviter dans une boulangerie-resto « Le Papillon « . Nous avons donc pris le bus jusque tout au bout de l’interminable côte de Fléron. Nous avons dîner dans ce qui nous apparu comme une auberge : crêpes aux légumes, tourte-maison, tarte aux « prunes de chez nous » . Délicieux, vraiment ! Puis nous avons donc emprunté le Ravel jusque Beyne-Heusay. Vous ne vous êtes pas trop fatigués ! , lanceront très ironiquement certains. Que nenni, mais nous prenons notre temps, nous ! Avaler des kilomètres pour seul unique but et préoccupation n’est pas du tout notre genre. Nous préférons regarder, savourer, blablater, déconner, rire, délirer même. Nous saluons ceux que nous croisons ( parfois avec un ou l’autre couac, mais rien de particulièrement désagréable, hum ! Juste qu’il nous manque à tous deux parfois ,et je cite « les ficelles afin de s’accoutumer des bonnes coutumes et de se comporter tel un bon citoyen « ) .

Nous aimons compter le papillons, leur donner des noms. Nous pencher sur une fleur ou détailler un parterre. Commenter l’aspect de telle ou telle maison. Nous y avons rencontré chiens et chevaux et pour le coup avons pris l’une ou l’autre photo ( privé ! ). Et même enregistré nos voix sous un petit tunnel : « Bonjour les p’tits enfants ! Bonjour Gri-Gri ! « ( euh … ne cherchez pas à comprendre ) . Et pour conclure cette délicieuse après-midi champêtre, nous nous sommes mis un point d’honneur à y donner suites. Ce que je ne manquerai pas de vous narrer dans un autre billet à venir.

NDRL ( note de la rédaction ) : A se demander si Gri-Gri et môa ne tournons pas en meilleurs amis du monde … Oufti ! Le super-pied !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire